Surprise : Google a enlevé le Caps Lock

Des mouvements de protestations se sont levés à la suite du retrait de la touche Caps Lock par Google. Il y a néanmoins une parade.

Le Caps Lock déchire les foules

Google a jeté malgré lui un pavé dans la mare numérique en affirmant qu’il avait enlevé la touche Caps Lock du clavier de son ordinateur portable Cr-48 afin d’améliorer la qualité des commentaires sur Internet (cf. « Le programme expérimental chrome OS » ).

Cette décision n’a pas fait plaisir à tout le monde et de nombreux internautes se sont soulevés contre cette décision et le droit de n’utiliser que des majuscules sur Internet. Google s’est donc empressé de pointer les mécontents vers le manuel d’utilisation du Cr-48 qui montre qu’il est possible d’activer une fonction Caps Lock dans le menu option de Chrome OS.

Ce sentiment d’attachement envers cette touche souvent mal aimée des modérateurs est assez amusant. Très souvent sur Internet, un texte écrit entièrement en majuscules est censé véhiculer un ton agressif et un cri de l’utilisateur qui s’exprime. Il est communément admis que ce genre de pratique pollue les services de discussions sur la Toile, à l’instar des messages écrits en style SMS ou ceux combinant une série de caractères minuscules et majuscules.

L’origine de la touche la plus polémique du clavier

Le Caps Lock a pour ancêtre le Shift Lock présent sur les machines à écrire qui permettait d’utiliser les symboles et les lettres majuscules. À l’époque où le mode italique n’était pas encore une option, les majuscules servaient à mettre un texte ou un titre en valeur.

Avec l’apparition des ordinateurs et de l’ère PostScript, les modes gras, souligné ou italique ont permis de mettre du texte en évidence sans avoir à utiliser le shift lock. Néanmoins, lorsqu’IBM est arrivé avec son clavier pour PC/XT au début des années 80, il a décidé d'inclure la touche en la renommant Caps Lock. Il faut noter qu’au départ, elle se situait en bas du clavier à la droite de la barre d’espace. Big Blue a ensuite décidé en 1986 de la placer au même endroit où elle se trouvait sur les machines à écrire, c’est-à-dire au-dessus de la touche Shift juste à côté du A (ou Q sur les claviers français).

Et voilà comment il y a vingt cinq ans, la décision d’un ingénieur d’IBM, aujourd’hui oublié de la conscience collective, châtie les doigts qui tentent de taper un A ou un Q et qui glissent par accident, corrompant les mots de passe, nourrissant les animosités sur les forums et obligeant ceux qui tapent sans regarder l'écran à effacer des paragraphes entiers.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
61 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • philou_06450
    ...cette touche me semble totalement inutile...
  • Anonyme
    Faites comme moi, enlever purement et simplement la touche caps lock du clavier, et a vous le bonheur d’écrire sans trop de risque des commandes interminable sous un jolie shell Unix.
    Le petit doigt est votre amis si vous voulez tout ECRIRE EN MAJUSCULE :D
  • petitpandaroux
    Vive les "2" à la place de É, 0 à la place de À ...

    Quelle crève de sa belle mort cette touche infâme ;-)