Asus Disk Unlocker : 3 To pour (presque) tous

Il y a peu, Asus a mis à disposition de ses clients un utilitaire potentiellement très intéressant : Disk Unlocker. Ce petit logiciel promet de rendre utilisables les disques durs de plus de 3 To sur les systèmes ne les supportant pas nativement, soit sans doute 95 % du parc de PC installé. 
Une telle promesse méritait bien que nous la vérifiions.

Rappel des faits

Commençons par un rappel du problème : le schéma de partition classique des disques durs - le MBR - ne sait pas gérer un espace supérieur à 2,2 To (ou 2 Tio). Dépasser cette limite impose d'utiliser un schéma plus moderne - le GPT - qui lui n'est pas géré totalement par les BIOS des cartes mères ou par le système d'exploitation encore installé sur plus de 60 % des PC dans le monde, à savoir Windows XP. Avec un PC classique muni d'un BIOS et de Windows XP, il est impossible d'utiliser un disque de 3 To comme support d'installation et aussi impossible d'utiliser plus de 2,2 To d'espace de stockage, même via plusieurs partitions. Les choses s'améliorent un peu sous Vista SP1 ou 7 : il est possible d'installer le système, mais uniquement sur une partition de 2 To, le téraoctet supplémentaire demeurant inaccessible. Le problème est complexe, les plus curieux d'entre vous pourront en faire le tour dans notre dossier « 2 To ça va, 3 To bonjour les dégâts ».

En pratique

Nous nous sommes donc mis dans la situation de l'acheteur moyen venant de s'offrir un disque dur de 3 To et voulant l'utiliser totalement. Asus nous a aimablement prêté une carte mère MA489TD Pro, compatible avec son utilitaire. Notre essai fut conduit avec Windows 7 32 bits (l'absence de port floppy sur la carte mère nous ayant empêché de tester Windows XP). L'assistant d'installation nous confirme qu'il ne sait pas utiliser plus de 2,2 To. Nous poursuivons donc l'installation sur une partition de 2,2 To. Une fois Windows 7 configuré, nous lançons l'installation de Disk Unlocker. Le logiciel d'Asus fait alors apparaître un nouveau périphérique dans notre machine : ASVBus Device.

Après un indispensable redémarrage, Disk Unlocker peut créer une seconde partition sur notre disque de 3 To. Celle-ci apparaît alors comme un deuxième disque dur dans le gestionnaire de disque et non comme une partition supplémentaire sur le premier disque, chose toujours impossible à cause du MBR. Notez que la taille des partitions n'est pas fixable à loisir : la première partition fait obligatoirement 2,2 To.

Une longue liste de limitations

Disk Unlocker tient donc sa promesse et est très facile d'utilisation. Cependant, il s'agit toujours d'un pis-aller et il souffre de défauts plus ou moins gênants selon vos besoins. Premièrement, nous regrettons l'impossibilité de voir un disque de 3 To comme un seul volume. Deuxièmement, Disk Unlocker est propre à Asus. Il est tout à fait possible de l'utiliser sur un disque dur externe, cependant, si ce disque est branché sur un autre PC dépourvu de Disk Unlocker, la partition virtuelle disparaît. Pire, si ce PC tiers fonctionne sous XP, le contenu entier du disque devient inaccessible comme nous l'avions constaté précédemment. Avec un PC sous Vista et 7, seuls les premiers 2,2 To sont disponibles. Troisièmement, Disk Unlocker n'est pas utilisable avec des pilotes de contrôleur de stockage autre que ceux intégrés à Windows (adieu pilotes Intel ou Marvell SATA 6 Gb/s). Quatrièmement, Disk Unlocker est incompatible avec les volumes RAID. Enfin, il bloque le fonctionnement de logiciels de sauvegarde tels que Norton Ghost.


Bref, si l'utilitaire d'Asus a les grands mérites d'exister et d'être totalement gratuit, il ne remplacera pas une carte mère de nouvelle génération munie d'un UEFI et associée à un système d'exploitation gérant le partitionnement GPT (notamment Windows Vista et 7).

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • squallmat
    le GPT est "compatible" avec les BIOS. la seule raison pour laquelle certains OS ne bootent pas, est tout simplement car leur bootloader (ntldr pour XP en l'occurrence) n'implémentent pas le schéma GPT.
    Du coup quand il doit passer la main du système à l'OS : impossible il ne comprend même pas où il se trouve.
    Les OS ne dépendants pas d'un bootloader local n'implémentant pas GPT bootent sans soucis en BIOS+GPT.
    Le pire c'est que winloader (bootloader de vista et 7) implémente GPT, mais ne daignera pas booter s'il ne voit pas un EFI : test limitatif et inutule de Microsoft.
    Le GPT est une norme parallèle à l'UEFI mais entièrement rétrocompatible avec le BIOS
  • lologagny
    Linux boot-il donc sur une partition de 3go ?
    car il gère GPT et EFI depuis 2008 (kernel 2.6.24 / fev 2008)
  • TheStarvingStudent
    je pense qu'on a oublié ceci:
    merci Asus