Disques durs SAS : 10 000 ou 15 000 tr/min ?

Après la densité surfacique, la vitesse de rotation est le facteur le plus important lorsqu’il s’agit de déterminer le débit d’un disque dur. Une vitesse de rotation élevée apporte à la fois des taux de transfert importants, et plus important, des temps d’accès plus courts. En effet, le temps d’accès représente la combinaison de la latence de recherche et de la latence de rotation, qui correspond au temps nécessaire pour déplacer les têtes de lecture au niveau de la piste demandée ; une fois les têtes en place, le disque doit encore tourner afin que les secteurs demandés puissent être lus. Augmenter la vitesse de rotation permet de réduire la latence de rotation, et donc le temps d’accès moyen.

Ces dernières années, la vitesse de rotation standard pour les disques durs de bureau s’est établit à 7200 tr/min : elle représente un compromis raisonnable entre fiabilité, bruit, coût et performances. Sur les ordinateurs portables, des disques 7200 tr/min sont disponibles depuis plusieurs mois, mais la majorité des PC restent basés sur des disques 5400 tr/min. La situation est différente dans le domaine des serveurs, où les disques durs tournent généralement au moins à 10000 tr/min, si ce n’est 15000 pour les modèles haut de gamme. Une tendance récente voit le développement de disques durs 2,5" (format PC portable donc) tournant à ces vitesses folles. Découvrez pourquoi ces disques sont la nouvelle coqueluche des Data Center à travers notre test des Seagate Savvio 10k.2 et les Savvio 15k.1, individuellement puis par quatre, configurés en RAID 0 et 5...