Le parlement Italien migre vers Suse Linux [MAJ]

Parlement Italie

Voici quelques jours que le parlement Italien a décidé de passer ses quelques 3500 ordinateurs de bureau et 200 serveurs de Windows à la distribution Suse Linux. Il s’agit ni plus ni moins de la plus grande migration d’un gouvernement en Europe, la France arrivant en seconde position. C’était en Mars dernier que la France avait décidé de changer Windows pour la distribution Ubuntu Linux sur 1154 ordinateurs.

En règle général, une structure qui migre vers une distribution Linux cherche à faire de futurs économies. En effet une distribution Linux ainsi que les logiciels associés reviennent moins cher à l’achat que Windows et la suite Microsoft Office. Bien entendu une migration n’est pas gratuite, il est nécessaire d’avoir un support technique et logiciel ainsi que de former les employés à ces nouveaux logiciels et c’est bien ici que le problème se pose : à cours terme, ne pas migrer revient moins que de migrer.

Ceci dit il existe 2 autres points important qui peuvent pousser vers une migration :

  • l’indépendance vis à vis d’une société unique. Un exemple tout trouvé de dépendance aujourd’hui est la suite Microsoft Office et le format .doc.
  • La maitrise sur le parc logiciel. Une idée simple : on ne peut être sur que nos données sont sécurisées si on utilise un logiciel qu’on ne peut surveiller, le meilleur moyen de surveiller un logiciel étant d’avoir accès au code source.

MAJ : Olivier Muller, consultant chez Euro RSCG C&O, m’informe que la migration du parlement Italien n’est pas totale. En effet chaque parlementaire pourra choisir si il souhaite migrer vers une solution libre ou non.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • bidoushowan
    Ou en tout cas sur l'idee que si une partie du code touche a la securite / privacite des donnees ceci doit avoir ete vu et releve par d'autres. En d'autres termes, peu de personnes verifient le code source des applications qu'ils installent.
  • underseb
    Ha si, moi j'ai repris les sources d'openoffice ligne par ligne, au moins je suis sur que je risque rien ^^
  • dsant2
    Des rumeurs disent que certaines failles presentes dans des logiciels proprietaires pourraient etre utilisées par certains etats.
    Mais ce ne sont que des rumeurs :D