Kits 5.1 Logitech : Z-680 VS Z-5500

Tests subjectifs (suite)

  • Tests cinématographiques
Nous arrivons maintenant sur le terrain de chasse des Z680. Si leur restitution musicale est souvent remise en question, il s'agit bien ici d'un domaine qui laisse tout le monde unanime : les Z680 sont taillées pour le Home-Cinema. Afin de les confronter aux Z5500, nous avons sélectionné trois films présentant des exigences différentes : Ghost in the Shell, qui fait la part belle aux dialogues, Matrix Revolution pour la richesse des effets et La Communauté de l'Anneau pour la complexité de la bande son.

Sur Ghost in the Shell, les Z680 nous offrent des dialogues très vivants et détaillés, faisant agréablement ressortir le timbre de chaque voix. Les effets sonores comme la musique sont également parfaitement distincts. Chaque son semble voler de ses propres ailes, donnant beaucoup de relief au film. A l'opposé, le rendu des Z5500 est beaucoup plus terne. Les voix sont les premières touchées : elles perdent la présence et le côté charnel que leur avaient donné les Z680. L'ensemble de la bande son semble plate et perd en vivacité. Sur ce film pourtant très calme et essentiellement basé sur les dialogues, le dynamisme et la coloration des Z680 sont un réel avantage, laissant les Z5500 sur le carreau.

Satellite central des Z-5500

Sur Matrix Revolution, la richesse de la bande son redonne de l'intérêt aux Z5500 qui fournissent en particulier des aigus très précis et détaillés. Pourtant le test est sans appel : alors que les voix de d'Hugo Weaving et Keanu Reeves se mêlent aux bruits ambiants et à la musique sur les Z5500, elles sont agréablement distinctes et vivantes sur les Z680. Pendant les scènes de combat, le caisson des Z5500 est bien là, allant chercher des fréquences auxquelles les Z680 ne peuvent prétendre. Mais là encore, le dynamisme des Z680 fait des merveilles, apportant une dimension légèrement meilleure au film.

Pour finir, rien de tel qu'un petit test sur l'adaptation cinématographique de l'œuvre de Tolkien. Dès l'arrivée dans le menu, les deux kits annoncent la couleur : bien que les Z680 fournissent un son plus ample, la richesse de la bande originale est mieux restituée par les Z5500. Le film lui même va un peu dans ce sens : bruits d'ambiance, dialogues, musique... tout est ici minutieusement orchestré et les Z5500 en tirent soigneusement parti. Mais ne vous y trompez pas. Les Z680, ici encore, plongent le spectateur dans une ambiance très prenante. Bien qu'il soit plus difficile ici de départager les deux kits, ce sont bien les Z680 qui gardent l'avantage...

Si les tests musicaux étaient plutôt en faveur des Z5500, les Z680 retournent donc la vapeur sur les tests cinématographiques. Plus que jamais, il paraît difficile à un kit PC d'allier rendu fidèle et percutant. Ainsi les Z5500 gagnent en neutralité et seront plus efficaces en Hifi, alors que la coloration des Z680 est à l'origine d'un son plus impressionnant et donc plus propice au home-cinéma.

Dans tous les cas, la qualité du décodage est très satisfaisante. Une fois les enceintes bien placées, le positionnement des sons est précis et sans bavure. Toutes les conditions sont réunies pour profiter pleinement d'un grand moment de cinéma.

  • Tests ludiques
Nous pourrions difficilement nous affranchir d'un test ludique dans un comparatif de kits PC. Nous voici donc partis dans l'univers des FPS, avec deux gros titres : Max Payne 2 et Unreal Tournament 2003.

Dans les deux cas le positionnement sonore est excellent et il sera difficile de départager les deux kits à ce niveau, tant le travail est prémâché par l'Audigy 2. Z5500 et Z680 assurent tous deux un très bon environnement sonore, tant par leur dynamisme que par la largeur de leur bande passante. L'immersion ainsi apportée prendra tout son sens dans l'épopée de ce bon vieux Payne, ses rêves psychédéliques n'en étant que plus prenants. Dans le cadre de la confrontation Z680 - Z5500, on notera tout de même que l'ambiance feutrée de Max Payne est mieux retranscrite par les Z5500, alors que la nervosité des Z680 est très appréciable sur UT2003, augmentant encore le rythme effréné du jeu.

Tout comme ce fut le cas lors du test des Megaworks et Gigaworks, de tels ensembles semblent toutefois démesurés pour une utilisation exclusivement ludique. D'autant plus que les décodeurs et l'armada de fonctionnalités offerte par les deux kits perdent ici tout leur sens. Pour ce genre d'utilisation, on leur préférera donc des kits plus modestes, comme par exemple les z5300 du même constructeur.