River Trail : Intel veut paralléliser le web

Intel a fait une démonstration de River Trail, une extension JavaScript permettant d’utiliser tous les cores d’un processeur. Il propose aussi son code source sur GitHub. Pour l’instant, l’extension ne fonctionne que sur Firefox. Il a présenté une simulation codée en JavaScript reproduisant les mouvements physiques de particules. La version non optimisée tournait à 4 images par seconde. La version utilisant River Trail est passée à 45 images par seconde. Une vidéo de la démo est disponible ci-dessous.

Faciliter la vie des développeurs

Selon Intel, River Trail est une extension du JavaScript qui propose des modèles simples et déterministes pour la parallélisation de données. Ces modèles sont ensuite traduits en OpenCL qui offre une couche abstraite de bas niveau. Concrètement, le but est de permettre aux développeurs de paralléliser leurs applications sans trop de difficulté, tout en restant dans le cadre sécurisé de JavaScript.

Comme un représentant d’Intel l’explique dans la deuxième vidéo ci-dessous, RiverTrail et les efforts de la firme dans ce domaine ciblent les programmeurs d’applications non scientifiques. Ils n’ont pas le temps et les ressources ou contraintes des chercheurs. Ils ont besoin de nouveaux modèles plus pragmatiques pour que la parallélisation soit une option viable. Le fondeur a cherché à ce que les développeurs n’aient pas besoin de gérer les complexités liées à la programmation en parallèle qui sont souvent nécessaires pour que l’application tourne correctement sur tous les cores. Par exemple, ils n'ont pas à implémenter des locks, un système qui protège des données pour qu'elles ne soient modifiées que par un thread, sous peine de faire planter l'application. Selon les premières estimations d’Intel, un programmeur n’aurait besoin que d’une journée de travail pour paralléliser son application.

Intel va soumettre son extension à l’Ecma International pour qu’elle fasse partie du standard ECMAScript, un langage de programmation de type script dont les technologies sont intégrées dans divers langages script comme JavaScript ou ActionScript.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • tatawin33
    de 4 à 45 images secondes? effectivement les particules étant par définition nombreuse leurs calculs se prêtent particulièrement (!) bien à la parallélisation.
    enfin, saluons l'effort....
  • likitorti
    ca a l'air d'etre interessant .mais j'arrive pas a imaginer un exemple de site web qui aura besoin de parallel processing ?
  • denis 10018
    Comme je le pense, RiverTrail et les efforts de la firme dans ce domaine ciblent les programmeurs d’applications scientifiques. Ils ont le temps et les ressources des chercheurs. Ils ont besoin de nouveaux modèles plus pragmatiques pour que la parallélisation soit une option viable.
    Le fondeur a cherché à ce que les développeurs aient besoin de gérer les complexités liées à la programmation en parallèle qui sont nécessaires pour que l’application tourne correctement sur tous les cores. Par exemple, ils ont à implémenter les locks, un système qui protège des données pour qu'elles soient modifiées par un thread, pour ne pas faire planter l'application. Selon les premières estimations d’Intel, un programmeur aurait besoin d’une journée de travail pour paralléliser son application. sans doute.