780 employés irlandais de Seagate licenciés

Logo SeagateSeagate a présenté la semaine dernière des résultats financiers excellents, avec une hausse de son chiffre d’affaires de 17,9 % et une multiplication par 21 de ses bénéfices ! Malgré cela, la firme a décidé de fermer son usine irlandaise de Limavady, dans le comté du Derry. Une fermeture qui va entraîner le licenciement de 780 employés soit tout de même 1,5 % de l’effectif de la société.

Cette fermeture s’explique comme d’habitude par un coût de la main-d’oeuvre trop élevée. Les autres usines de fabrication des plateaux de disques durs de Seagate, situées en Malaisie et à Singapour, et aussi des fournisseurs externes, reviennent bien moins cher au groupe. Bref, rien de nouveau sous le soleil du capitalisme mondialisé. Les 1 400 salariés de la seconde usine irlandaise de Seagate de Springtown, dans le comté du Londonderry seraient bien inspirés de songer à leur reconversion....

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • wtotof
    Un geste citoyen serait de boycotter Seagate, maintenant il faut voir les choses en face c'est la triste réalité de la société capitaliste qui nous gouverne, et puis ça doit être pareil chez les autres donc bon... Welcome to the real world :(
  • drouvre
    Ce qui est étonnant, c'est que l'irlande est le pays d'Europe présentant le coût de main d'oeuvre le moins cher.
  • Anonyme
    Qui sont les premiers à raller si les disque dure sont trop cher:

    1. Le consommateur (ex: wtotof)

    2. Les sites de test (ex Presence-Pc)

    L'argent des salaires, il faut bien que Seagate ait le chercher quelque part non...