Batterie Lithium-ion et ordinateur portable : deuxième partie

Et soudain, c'est le drame...Votre e-mail est sur le point d’être terminé ou votre document est presque rédigé et voilà que la batterie de votre ordinateur vous lâche. Qui n’a pas envie d’optimiser un peu plus ses accumulateurs ? Entre la multiplication des cellules et les « performances/watt », l’autonomie est le nerf de la guerre. Dans cette lutte infernale à la conquête de cette minute salvatrice qui fait la différence entre un projet fini ou non, savoir est synonyme de pouvoir. Nous vous proposons donc de découvrir les économies d’énergie qui marchent et de démasquer celles qui n’apportent pas grand-chose.

Cet article se pose comme la suite du premier opus sur les batteries Lithium-ion et les ordinateurs portables. Pour ceux qui auraient manqué le début, le premier épisode (cf. « Batterie Lithium-ion et ordinateur portable : première partie ») se focalisait sur l’aspect physique des piles Li-ion (constitution, manipulation, conservation, etc.). Cette fois-ci, nous nous concentrons sur l’impact d’un ordinateur sur la batterie. Par souci de compréhension, nous avons scindé cette section en deux. L’article que nous vous présentons aujourd’hui touche uniquement les mesures ayant trait au système d’exploitation. Le troisième et dernier volet de notre trilogie portera sur la consommation des composants présents au sein d’une machine.