Nintendo Switch : de nouveaux modèles révisés, anti-hack

SciresM, connu pour son implication dans le développement de jeux Homebrew, s’est exprimé sur Twitter et Discord pour signaler que de nouvelles Nintendo Switch révisées sont apparues sur le marché. Ces consoles ont apparemment été modifiées matériellement pour empêcher d’exploiter le bug du Boot Rom du SoC Tegra X1. D’après Vena, un membre du forum ResetEra, Nintendo aurait utilisé une solution nommée « iPatches » (des fusibles électriquement programmables spéciaux ou eFuse) empêchant l’installation de firmware custom.

Nintendo a un coup de retard

Comme le note Vena, s’il n’est plus possible d’exploiter une faille matérielle, il reste les vulnérabilités logicielles. Or, il se trouve que les nouvelles Nintendo Switch révisées tournent sous la version 4.1 de leur Firmware et que SciresM sait déjà comment le hacker. Il a mis au point sa propre solution nommée Déjà-vu qui exploite la technologie TrustZone trouvée dans beaucoup de processeurs ARM (y compris celui du SoC Tegra X1). Tant que les utilisateurs ne passent pas sur une nouvelle version de l’interface (qui n’est pas encore sortie) la Nintendo Switch permettra toujours de booter des jeux Homebrew.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire