Des ordinateurs aux excitons

Des physiciens de l’Université de San Diego ont développé un circuit intégré utilisant des excitons et capable de fonctionner à une température qu’il est possible d’obtenir avec de l’azote liquide.

Excitons

Les excitons sont des quasi-particules. Il s’agit de paires d'électron-trou dans un semiconducteur composé d’arséniure de gallium. Lié par les forces de Coulomb, lorsque le trou et les électrons se rencontrent, l’exciton se désintègre, relâchant son énergie sous la forme d’un flash de lumière. Ce n’est pas la première fois que des chercheurs parlent d’un ordinateur aux excitons, mais auparavant, ce genre de puce ne fonctionnait qu’à 1,5 K (-271,65° C), ce qui est plus froid que le vide intersidéral et seulement possible en laboratoire.

Un petit pas pour l’homme, quid de l’humanité ?

Les scientifiques américains ont néanmoins réussi à créer une puce pouvant fonctionner à 125 K (-148,15° C). Le but est de continuer pour avoir une puce aux excitons capable de fonctionner à température ambiante. Nous sommes encore très loin d’une commercialisation qui pourrait ne jamais arriver, mais une chose est sûre, de plus en plus de têtes se penchent sur l’utilisation de méthodes optiques pour améliorer les communications numériques et les excitons sont équivalents au Saint Graal. Il n’y a, en effet, plus besoin de perdre du temps à convertir un signal électrique en un signal optique puisque l’excitons le fait automatiquement.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
18 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • GiZeus
    Bon je vais faire le relou avec le vocabulaire mais bon...
    physicist=physicien en anglais
    électron négatif=pléonasme. peut-être est-ce anti-électron que vous vouliez dire, c'est donc un posit(r)on.

    Sinon, news intéressante.
  • xinyingho
    C'est un poisson d'avril très en avance ?
    Parce que des "excitons" constitués de 2 électrons et un "trou" positif...je crois pas que ça existe, surtout pour l'histoire du trou...
    Et puis "plus froid que l'hyperespace", ça veut rien dire...si par hyperespace, il fallait simplement lire notre espace à 4 dimensions (dimension temps compris)...
  • Anonyme
    En plus, "Excitons are pairs of negatively charged electrons and positively charged "holes" that can be created by light in a semiconductor such as gallium arsenide." Ca veut dire que les excitons sont des paires constituées d'un électron chargé négativement (bref, un électron classique quoi) et d'un "trou d'électron" (une absence d'électron dans une bande de valence) chargé positivement.

    C'est bien beau de vouloir reprendre des articles intéressants en anglais comme celui-là, mais il faut aussi faire attention à la traduction pour ne pas changer des parties essentielles à la bonne compréhension des choses ...