Pénurie de chipset en 14 nm : Intel sous-traite chez TSMC

D’après DigiTimes, suite à une forte demande mal calculée, Intel aurait du mal à produire assez de chipset en 14 nm, dans les temps. Pour faire face au problème, l’entreprise n’aurait pas d’autre choix que de faire sous-traiter et compterait ainsi confier la tâche à TSMC. Le fondeur taiwanais devrait dès maintenant s’occuper de la production des chipsets pour processeur Coffee Lake, dont principalement le H310 d'entrée de gamme. Les fabricants de carte mère s'attendrait à un retour à la normale en fin d'année.

Une demande 50% trop forte

La raison pour laquelle Intel ne réussit pas correctement à répondre à la demande vient de son grand retard pour passer au 10 nm. Le procédé ayant été beaucoup trop repoussé, les commandes en plateformes basées sur le 14 nm auraient largement dépassé les prédictions d’Intel. L’entreprise se retrouve ainsi avec 50 % moins de chipset que nécessaire, et ne peut donc assurer que la moitié de ses commandes, tout en fournissant difficilement ses processeurs en 14 nm. Notez que l’équipe bleue n’a pas souhaité donner de détails à la presse et a juste déclaré à Tom’s Hardware.com que « l’entreprise continue d’investir dans sa capacité à produire des puces en 14 nm, suite à une demande plus forte que prévu ».

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire