Comparatif : 9 cartes mères P67 sur le grill

Biostar TP67XE

Si Biostar pâtit encore d’une distribution confidentielle en France, la marque propose depuis plusieurs années des produits orientés overclocking qui surpassent parfois des modèles nettement plus onéreux. A l’heure où nous écrivons ces lignes, la Biostar TP67XE est introuvable en France alors que nos voisins allemands et suisses peuvent se la procurer pour 140 euros voir moins.

Si le rapport performances/prix est donc généralement bon chez ASRock, le constructeur a aussi tendance à limiter les connectiques et fonctionnalités supplémentaires comme peut en témoigner la TP67XE : seulement deux ports USB 3.0 situés au niveau du panneau arrière, tandis que l’unique port eSATA condamne un port SATA s’il est utilisé. Curieusement, on trouve une connexion en FireWire.

L’étage d’alimentation est impressionnant vu le prix de la carte : 10 phases pour le CPU, deux connecteurs EPS 8 points.

Au niveau multi-GPU, les deux ports PCI Express 16x ont le mérite d’être positionnés à trois espaces d’écart mais il faudra se contenter de débits 8x lorsque deux cartes sont branchées. L’agencement de la carte est globalement bien pensé même s’il l’on peut formuler un reproche assez habituel : les connecteurs pour le panneau audio frontal sont une fois de plus dans le coin inférieur gauche et nécessiteront donc des câbles particulièrement longs.

Le jeu d’accessoires fournis est un peu maigre, mais soulignons tout de même la présence du connecteur CrossFire que certaines marques tendent à oublier.