Guide d'achat : les meilleurs portables gamer de la rentrée !

Le choix du CPU et du GPU

Sans solide GPU, point de salut !

Sans surprise, l’élément premier, dont va découler une grande partie du prix que vous aurez à débourser, et qui posera les bases de l’expérience vidéo-ludique que vous obtiendrez, tient au choix du GPU embarqué. Pour nous, point de salut en deçà d’un circuit Nvidia GeForce GTX 1050. De nombreuses machines intégrant des GPU inférieurs en puissance (comme les anciennes puces GeForce GTX 950M) vous vantent leur orientation gaming, mais il faut se méfier de ces affirmations. En effet, la puce GeForce GTX 1050 constitue ce que l’on peut considérer aujourd’hui comme le minimum syndical pour commencer à jouer sérieusement sur un PC portable doté d'un écran Full HD. Et encore ! Ces derniers temps, certains jeux - un peu trop exigeants pour ce composant - comme Rise of The Tomb Raider, ne peuvent pas fonctionner en Full HD avec le maximum de détails graphiques tout en maintenant des cadences de l'ordre de 60 images par secondes (entre 30 et 60 images par secondes, la fluidité d'affichage n'est pas optimale et peut ne pas convenir à certains joueurs). A vous de voir donc selon vos exigences et vos jeux préférés (pas besoin de GTX 1080 pour jouer à Guild Wars 2 ou HearthStone !).

Avec l'arrivée des puces GTX 1060, GTX 1070 et GTX 1080, exploitant l'architecture Pascal de Nvidia, les performances graphiques des machines ont fait un nouveau bond en avant, facilitant du coup l'utilisation des définitions très élevées (QHD, 4K) et des casques de réalité virtuelle.

Histoire d’y voir plus clair, voici trois tableaux qui illustrent les performances des nouvelles puces NVIDIA en fonction du mode graphique. Ces données sont issues des tests réalisés par nos collègues américains de Tom's Harware à partir des cartes graphiques pour PC de bureau, dont les puces ont des fréquences légèrement plus élevées que celles que l'on retrouve dans les PC portables.

Bien sur, ne perdons pas de vue que les puces GTX 1070 et 1080 (et à fortiori en SLI) sont tellement performantes qu'elles peuvent être mises à contribution pour piloter un ou plusieurs écrans externes Full HD, QHD ou 4K. 


Vous remarquerez que nous n’avons pas inclus de configurations SLI dans ces tableaux : c’est bien sûr un choix délibéré, car si ces montages « extrêmes » peuvent apparaître comme sexy sur le papier, ils ne sont pas exempts d’effets indésirables, à commencer par la volatilité de leurs performances. Oui, en théorie, un système SLI peut offrir à un joueur nomade une expérience équivalente, voire supérieure, à celle d’une machine de bureau haut de gamme. Toutefois, il s’agit d’une solution très dépendante (trop, sans doute) du support logiciel, et qui peut dans certains cas, générer des bugs d’affichage, des lags, ou des performances bien moindres qu’attendues. D’autre part, ce regain de puissance se fait largement au détriment de la portabilité, du confort auditif, ou de l’autonomie, voire… des trois à la fois.

Enfin, et pour clore ce chapitre GPU, sachez que la quantité de mémoire allouée aux puces graphiques est désormais proportionnelle à la puissance de la carte. En l’occurrence, on trouve 2 Go de mémoire sur une GTX 1050 (bien qu'on trouve quelques modèles dotés de 4 Go de mémoire). On passe généralement à 3 ou 6 Go pour les GTX 1060 et à 8 Go pour les GTX 1070 et GTX 1080.

Comme le montre notre test de la GeForce GTX 1060 3 Go, la différence de performances avec le modèle de base, doté de 6 Go, est variable selon les jeux (en Full HD). Au maximum, l'écart est de 17%.

Le non-choix du processeur

Depuis deux ans, la génération de processeurs Skylake est bien installée dans les configurations pour joueurs, et les Kaby Lake lancés plus récemment peinent encore à les remplacer dans les catalogues des constructeurs. En cette fin 2017, le choix est donc très simple : puce Core i7-6700HQ ou Core i7-7700HQ.

En règle générale, si on hésite entre deux configurations, il est préférable d'opter pour celle dotée d'un processeur Skylake, si cela permet de bénéficier d'une puce graphique plus performante. On trouve encore en ligne quelques machines équipées d'un processeur Intel de génération Broadwell (Core i5-5xxx), que seul un prix imbattable peut justifier.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire