Guide d'achat : les meilleurs portables gamer de la rentrée !

Stockage et RAM, le jeu de Go

Stockage : 256 Go = 5 Call of Duty Advanced Warfare

Comme pour les processeurs, le choix est de nos jours assez restreint. En effet, les PC portables pour joueurs équipés uniquement d'un disque dur sont de moins en moins nombreux (et c'est tant mieux). Le plus souvent, le système de stockage est désormais de type hybride, car composé d'un disque dur de 1 To et d'un SSD, de 128 à 512 Go, installé dans un emplacement mSATA/M.2. Les machines les plus sophistiquées possèdent - à l'instar du GT83VR de MSI - deux ports M.2, ce qui permet de créer un système RAID en SSD.

Enfin, dernier argument qui pourrait vous enjoindre à choisir un meilleur CPU ou un meilleur GPU plutôt qu’une unité SSD : l’évolutivité. Rien ne vous empêche en effet d’ajouter, plus tard, un système de stockage plus rapide, si vous en avez l’envie et les moyens. La manipulation est en général simplissime. A contrario, changer un GPU ou un CPU sur un PC portable est très compliqué dans le meilleur des cas, impossible dans le pire.

Mémoire vive : point trop n'en faut !

Il est vrai qu’à une époque, la mémoire vive pouvait jouer un rôle important sur les performances d’une manière générale, et en jeu plus particulièrement, car une quantité insuffisante de RAM obligeait le système à compenser ce manque en créant une mémoire virtuelle sur le disque dur. Mémoire qui disposait logiquement de temps d’accès bien plus limités, et causait de nombreux ralentissements.

Aujourd’hui, ce problème n’est plus qu’un mauvais souvenir, eu égard aux larges quantités de RAM DDR4 que la plupart des configurations gaming embarquent. Dès lors, la quantité sera plus dictée par les spécifications demandées par les jeux modernes, que par un réel besoin de gain de puissance.

Disons qu’en ce moment, la tendance des triple-A gourmands est plutôt autour de 4 à 6 Go. 8 Go est donc un bon plancher de sécurité. C'est d'ailleurs la quantité de mémoire présente sur la plupart des configurations proposées à moins de 1500 €. Ensuite, on passe à 16 Go. 32 Go, ça ne sert tout bonnement à rien, du moins pour les jeux (mais les services marketing aiment les gros chiffres). D’autre part, à l’instar de ce que nous disions sur la partie stockage, la RAM est un des éléments qu'on peut facilement faire évoluer à la hausse. On peut donc très bien s’offrir un duo CPU/GPU efficace, et ne garder que 8 Go de RAM, pour augmenter cet aspect quand le besoin s’en fera sentir.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire