Ice Lake : des détails sur les processeurs en 10 nm+ d'Intel en 2018

Un lac geléUn lac geléSelon OC3D, Intel compte utiliser un 10 nm+ pour fabriquer ses processeurs Ice Lake, les successeurs des Coffee Lake attendus pour le second semestre 2018. Comparativement au 14 nm, le fondeur a ainsi réduit le gate pitch (la distance entre le milieu de deux grilles) de 70 nm à 54 nm, tandis que le metal pitch (la distance entre l’extrémité gauche de deux points de contact adjacents) descend de 52 nm à 36 nm. La densité passe donc à 100,8 millions de transistors par mm2.

À lire aussi :
- Miniaturisation des transistors et agrandissement des wafers : comprendre les enjeux technologiques

Sauter une génération

Intel admet aussi avoir commencé à fabriquer en 10 nm, mais le processus de fabrication ne produira pas de CPU grand public. La firme a choisi un 14 nm++ pour ses Coffee Lake, probablement parce que le 10 nm a des rendements trop faibles. Intel passera donc du 14 nm++ au 10 nm+. La différence entre le 10 nm et le 10 nm+ est inconnue. Les dimensions sont sans doute identiques, la firme ayant probablement optimisé certains processus de fabrication pour améliorer la consommation, les performances, et le nombre de puces fonctionnelles par wafer.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • charlesandre44
    L'article de votre source est bien plus complet, quoi que quelque fois un peu compliqué dans la langue de Shakespeare...
    Il y est critique 100,8 millions par mm². Vous écrivez 100,8millions par pouce carré. Cela n'a rien à voir! 1 pouce carré =650mm2 environ !
  • __Nax__
    Cela veut dire que Cannonlake ne sortira pas pour passer directement à icelake ?
  • David Civera
    La coquille sur l'unité a été corrigée.

    Pour les Cannonake, il faudra attendre les roadmaps d'Intel.