Arséniure de bore : le semi-conducteur plus facile à refroidir

Un groupe de scientifiques de l’université du Texas, à Dallas, travaillent depuis trois ans sur un projet visant à développer un semi-conducteur offrant les mêmes performances que le silicium, mais avec une conductivité thermique beaucoup plus élevée. Ils disent avoir trouvé leur Graal avec un matériau produit à base d’arséniure de bore, qui aurait une conductivité thermique s’approchant de celles du diamant (sans être aussi cher). Si leur recherche porte ses fruits et s'avère applicable, on se retrouverait avec des composants électroniques beaucoup plus « frais ».

Sept fois plus de conductivité thermique

Les chercheurs expliquent que leur solution à base d’arséniure de bore (non-toxique) a atteint une conductivité thermique de 1000 W/mK (Watts par mètres kelvin). Pour avoir une idée, le silicium est capable de 150 W/mK, le cuivre autour des 400 W/mK, tandis que le diamant monte à 2200 W/mK (dans un environnement équivalent à environ 20 degrés Celsius). Le matériau produit par les chercheurs est donc jusqu’à sept fois plus thermoconducteur que le silicium et permettrait donc à la chaleur d’être propagée puis dissipée beaucoup plus vite.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire