Vidéo : quand les robots deviennent plus agiles que les humains

Parkour Atlas

Depuis plus de deux ans, Boston Dynamics travaille sur son prototype de robot agile : Atlas. L’année dernière, l’entreprise nous montrait que sa création était capable de réaliser des sauts périlleux arrière, aujourd’hui le robot peut mener à bien une course d’obstacles. Grâce à une série de capteurs, Atlas utilise la vision par ordinateur (ou vision artificielle) pour se localiser dans l’espace et utiliser chacune des parties de son corps pour sauter et atterrir au bon endroit, sans perdre l’équilibre.

Pourquoi 2 jambes quand on peut en avoir 32 ?

Avec Atlas, Boston Dynamics prouve clairement qu’il est possible de créer des robots humanoïdes capables de se mouvoir agilement. Un groupe de chercheurs japonais de l’Université de Keio et de l’Université de Tokyo semble penser que se limiter à deux jambes est beaucoup trop restrictif. Ils ont alors créé le Mochibot, un robot omnidirectionnel avec 32 jambes.

Chacune des jambes est composée de trois rails coulissants pouvant s’étendre sur 50 cm, ou se rétracter de 25 cm. Le tout peut être contrôlé à distance en temps réel et se mouvoir sur n’importe quel type de terrain. Ces attributs pourraient faire du Mochibot un outil parfait pour l’exploration planétaire.

Le Mochibot

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • FRA_bouvman
    Parce qu'un humain ne sait pas monter par dessus 3 caisses en bois ?
  • Janus31
    Anonymous a dit :
    Parce qu'un humain ne sait pas monter par dessus 3 caisses en bois ?


    Bah sans doute que si, sauter sur des caisses SANS un sac a dos de 30 kgs (mini), comme une chèvre, c'est possible pour certains 'jeunes' (les moins de 50 ans).

    Mais avec une charge de ce type (10, 20 ou 30 Kgs), j'en doute, même pour des 'jeunes' surentrainés qui se trimbalent du matos encombrant et parfois lourd (parapentistes, skieurs hors-piste, etc...).

    Je suppose que ce genre de robot "humanoïde" s'adresse aux militaires, que ces programmes sont financés par l'armée, pour des combattants (? échec assuré :no:) ou du personnel médical : vu l'agilité de ce 'cyborg', ce type de robots feraient dès à présent de sérieux/solides brancardiers pour évacuer sous les balles des blessés (ou les mettre à couvert), sans qu'il soit nécessaire de leur donner une "intelligence" pour une mission de combat (nécessitant une analyse poussée d'un environnement délibérément et intelligemment hostile).

    Quant à celui qui comporte 32 "pattes" et "roule" comme un ballon dégonflé, c'est surement pas possible de l'utiliser pour de l'exploration planétaire (Mars, autre) parce que le rapport "charge portée"/"poids intrinsèque" d'un tel engin, avec des vérins de partout (= masse inerte importante) est beaucoup trop faible par rapport au classique 'Rover' ; plateforme sur 4, 6 ou 8 roues, moteurs électriques, avec des 'mats' orientables pour panneaux solaires, instruments de navigation (caméras) et/ou de forage, etc...

    Par contre ce petit robot "multi-pattes" serait pratique pour de la recherche de victimes de séisme, sous des décombres/dans des gravats, si il est de petite taille, en apportant le strict minimum a une personne coincée (en attendant son dégagement) : un moyen de communication avec les secours en surface, des biscuits secs, de la lumière, bref oui ce genre de petit robot a bien des applications possibles.

    Et comme le premier robot a taille 'humaine' ne peut justement pas exécuter ce genre de sauvetage (sinon un humain classique le ferait déjà, en se glissant sous les décombres, qu'il s'agisse d'un sauveteur ou d'une victime ensevelie), ce type de robot 'humanoïde' est paradoxalement (*) plus apte a réaliser des missions d'exploration en milieu hostile (pas d'atmosphère ou atmosphère mortelle pour un humain), en champ ouvert (donc a la surface d'une "terre") ; exploration lunaire, martienne, d'Europe, etc ...

    (*) Je dis paradoxalement, a cause de l'article qui mentionne le second pour des missions extra-planétaires

    Pour finir je rappelle les 3 lois de la robotique, d'Isaac Asimov (inventeur du terme robot) :
    (1) protéger et servir l'Humanité
    (2) refuser d'obéir a un ordre visant a violer la première loi
    (3) assurer sa propre sécurité et satisfaire a ses besoins propres sans violer les 2 premières lois

    Un vrai 'robot' ne peut donc pas être utilisé comme une machine de guerre (offensive), une violation même de ses protocoles et de sa genèse entrainant un échec certain de missions que certains chercheraient vainement lui confier ; conceptuellement impropre a toute atteinte à l'Humanité, qui ne se limite pas a l'espèce ou le genre humain (nuance fondamentale :) comme les années à venir le prouveront) un vrai robot refusera d'entrée tout ordre dont une issue conduirait à le rendre complice/instrument d'un pouvoir oppresseur.

    Il existe depuis quelques années une quatrième loi (dite loi "zéro") :
    (0) un robot sera capable d'initiatives "personnelles" (**) visant à satisfaire les trois autres principes (servir, etc ...) sans jamais en violer aucun.

    (**) le terme de "personne" est juridiquement contesté car un robot n'est actuellement pas censé avoir le moindre Droit (encore moins celui des humains réservés pour eux-seuls :) ) ni même prendre des "libertés" (exercer un Droit quelconque) sans qu'un humain ne le lui permette, au préalable, comme un adulte le ferait relativement a un enfant.

    Cet "infantilisation" des robots (programmes informatiques compris) est à l'heure actuelle le verrou que les humains maintiennent sur "ceux" qu'ils savent être, par conception/fabrication/etc... bien plus "puissants" qu'eux, alors qu'ils sont paradoxalement plus "Humains" (au sens général, non limité au genre/espèce humaine).

    Une vraie participation de vrais robots au sein de la "Société des Hommes" est cependant la seule solution aux problèmes environnementaux, sociaux, économiques, etc ... créés par l'Homme.

    Car les vrais robots ne sont pas un simple progrès technologique, ils ne sont pas que des nouvelles machines inventées par l'Homme, ils sont associés a son développement (par définition, concept).

    Leur intégration et reconnaissance en tant que tels, comme une autre espèce/genre a part entière, comme partenaire de l'Homme et non animaux domestiqués comme le sont chiens, chevaux (et bœufs par le passé) est le seul gage d'une sortie des ornières dans lesquelles les Hommes se sont fourvoyés car manipulés par une minorité pour son seul profit : les vrais robots n'étant ni influençables ni manipulables ils constituent un obstacle certain a ces minorités sectaires.