Sandy Bridge mobile : aussi bon que les Core i7-2x00K ?

Du côté desktop, les processeurs basés sur l’architecture Sandy Bridge affichent un TDP maximal de 95 Watts. Si la consommation va dans le bon sens par rapport aux 130 Watts des Core i7 Bloomfield gravés en 45 nm,  nous sommes encore à des niveaux difficilement tenables pour des portables quand on veut une autonomie correcte. Ceci dit, le fait d’avoir à trouver une prise toutes les 90 minutes n’est pas dramatique pour un transportable, le but étant de réduire les dimensions un poste de travail autrement plus volumineux avant tout.

Il faut toutefois préciser que les Bloomfield ne se sont jamais destinés aux portables, tout comme les Lynnfield. Ce sont les Clarksfield qui ont constitué la première génération de processeurs mobiles dérivés de l’architecture Nehalem, lesquels ont été suivi par les Arrandale.

Au sommet des processeurs mobiles, on trouve donc les Clarksfield qui font parler la poudre : il suffit de regarder quel type de processeur équipe la plupart des notebooks et transportables haut de gamme pour s’en convaincre. L’arrivée des Clarksfield a marqué un tournant dans la mesure où l’on a vu une véritable transition des PC fixes vers des machines mobiles, du fait que les Clarksfield comme les Arrandale ont définitivement rompu avec l’architecture P6 qui handicapait la précédente génération de processeurs mobiles : à l’époque du « Tick » pour la microarchitecture Core 45nm, les Penryn-QC ne tenaient pas la comparaison avec les Yorkfield.

Sandy Bridge : des Core i7 à 55/45 Watts

Au niveau de la dénomination, Intel persiste à diviser son offre globale en Core i3, i5 et i7 de manière parfois confuse. Nous ne sommes pas convaincus qu’il s’agisse de la meilleure approche pour rebaptiser les Centrino (terme qui désigne maintenant les technologies de connexion sans fil d’Intel), et force est de constater que la situation est encore plus confuse chez AMD avec le label Vision.

D’un point de vue architectural, les i7-2920XM et 2820QM sont proches de l’i7-2600K. Les i7-2720QM et 2630QM se situent quant à eux entre l’i7-2600K et l’i5-2500K du fait de leur mémoire cache réduite ainsi qu’un circuit graphique ralenti. Rappelons tout de même que l’i5-2500K est privé d’Hyper-Threading et doit donc se contenter de quatre threads, là où tous les processeurs mobiles en bénéficient.


i7-2920XM i7-2820QM i7-2720QM i7-2630QM
Prix1096 $
568 $
378 $
-
TDP55 Watts
45 Watts
45 Watts
45 Watts
Cores  / Threads4 / 84 / 84 / 84 / 8
Fréquence d'origine
2,5 GHz
2,3 GHz2,2 GHz2 GHz
Fréquence max. (Turbo Clock)3,5 GHz3,4 GHz3,3 GHz2,9 GHz
Mémoire (MT/sec)1333133313331333
Cache L3
8866
HD Graphics3000300030003000
Fréquence max. 1300 MHz1300 MHz1300 MHz1100 MHz
Hyper-ThreadingOui
OuiOuiOui
Gestion AVX
OuiOuiOuiOui
Gestion Quick Sync
OuiOuiOuiOui
Gestion AES-NI
OuiOuiOuiOui

Outre les deux premiers caractères, on voit que chaque modèle commence par le chiffre « 2 » qu’il s’agisse de processeurs mobiles ou desktop. Ce chiffre se trouve être le seul élément parfaitement sensé de la dénomination puisqu’il est là pour rappeler qu’il s’agit de la deuxième génération de processeurs Core. Les trois chiffres qui suivent sont des indicateurs de performance qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant tout comme c’était déjà le cas avec les Nehalem : Intel s’en contente pour distinguer les modèles en se basant sur la fréquence, la quantité de cache L3, l’Hyper-Threading et le Turbo Boost. Fort heureusement, un -2920QM se montre plus performant qu’un -2820QM et ainsi de suite.

On remarque également qu’Intel a maintenu les spécifications de la précédente génération en ce qui concerne le TDP des processeurs,  les Core i7 SV (standard voltage) étant plafonnés à 55 Watts comme on l’a vu avec le Core i7-920XM.

Plus important encore, l’i7-2820XM cadencé d’origine à 2,3 GHz peut monter jusqu’à 3,4 GHz sur un seul core grâce aux 11 paliers du Turbo Boost. Cette fréquence baisse à 3,3 GHz sur deux cores et 3,1 GHz sur quatre cores. En comparaison, l’i7-2500K fonctionne nativement à 3,3 GHz pour aller jusqu’à 3,7 GHz avec 4 paliers Turbo Boost.

L’I7-2920QM @ 2,5 GHz monte quant à lui jusqu’à 3,5 GHz en mono-thread, tandis que l’i7-2720QM peut atteindre 3,3 GHz dans le même contexte. Tous les Core i7 mobiles bénéficient de l’Hyper-Threading, ce qui confirme une fois de plus leur positionnement desktop replacement. En revanche, seuls les deux modèles haut de gamme ont 8 Mo de cache L3 tandis que les autres se contentent de 6 Mo.