Spectre : une mise à jour Microsoft pour désactiver la mise à jour d'Intel

Microsoft vient de publier la mise à jour KB4078130 venant désactiver le correctif d’Intel causant le reboot des PC tournant sur les processeurs bleus. L’éditeur espère donc ainsi réparer les problèmes survenus lors du déploiement du code vevant combler la deuxième variante de Spectre, mais qui provoquent des pertes des redémarrages intempestifs pouvant causer la perte de données importantes.

Aucune solution aujourd’hui !

Le grand problème est que cette mise à jour signifie aussi que Windows redevient vulnérable à Spectre. Intel annonce déployer une solution très bientôt, mais il faudra encore quelques semaines avant qu’elle soit intégrée, testée, et déployée par Microsoft. Pour l’instant, aucune attaque publique ne tire parti de cette variante de Spectre, ce qui réduit la portée du problème, surtout pour le grand public, mais cela continue d’être une situation assez déplorable.

Tout savoir sur la réponse d'Intel à Meltdown et Spectre :
- Meltdown et Spectre : correction matérielle pour les prochains CPU Intel
- Correction Meltdown : des bugs de reboot sur les CPU Intel Broadwell et Haswell
- Correctif Meltdown : les bugs de reboot Intel ne touchent pas que Broadwell et Haswell
- Meltdown et Spectre : Intel arrête l’installation de ses correctifs défaillants
- Rage de Linus Torvalds : les patchs Meltdown et Spectre d’Intel sont « pourris » !
- Faille grave pour Intel ? Des CPU jusqu’à 30 % moins rapides après correction !
- Faille CPU Meltdown : Intel minimise, mais ne dément pas

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • 1815
    vice caché, normalement c'est rappel pour échange. mais ça n'arrivera jamais...
  • Pawa8
    Vice de fabrication plutôt, donc pas de rappel ni d'échange.
  • malagame
    Ne vous inquiétez pas, si les européens ne bougent pas (ce qui TRES fréquent et bien dommage), la justice américaine s'en chargera, les class action ne tarderont pas à pleuvoir, à commencer par les gestionnaires de datacenter.