Un bout du code source de Windows sera ouvert à des gouvernements

Le centre de transparence de BruxellesLe centre de transparence de BruxellesMicrosoft vient d’ouvrir un « Centre de transparence » à Bruxelles qui va permettre à certains experts travaillant pour des gouvernements de voir une partir du code source de Windows pour s’assurer qu’il n’y a pas de portes dérobées. L’éditeur offrira aussi des informations sur les failles de sécurité et les menaces informatiques du moment. Les documents porteront aussi sur Azure et Office365. Le centre européen reprend le principe du centre de transparence installé à Redmond il y a un an et qui a accueilli de nombreux gouvernements. Celui de Bruxelles sera utilisé par les gouvernements européens, africains et moyen-orientaux. Le projet est intéressant. Alors que beaucoup de gouvernements passent certains de leurs ordinateurs sur Linux en raison des craintes sécuritaires qui règnent autour de Windows (cf. « Le parlement Italien migre vers Suse Linux »), ce genre de centre permet à Microsoft de séduire les gouvernements et briser certaines idées reçues.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Quelle partie du code source ?

    Celle qui permet d'entrer dans un PC sans l'accord de son propriétaire ?
  • David Civera
    Tu vois le mal partout :D