PUBG Ransomware : vos données en otage, jouez pour les récupérer

Un nouveau ransomware vient d’être découvert par le groupe Malware Hunter Team. Habituellement, ces logiciels malveillants prennent les données d’un utilisateur en otage et lui demandent de payer une rançon (d’où leur nom) pour les récupérer. Par exemple, le tristement célèbre Wanna Cry demandait entre 300 et 600 dollars en BitCoin. Cette fois-ci, le nouveau programme malicieux ne demande qu’une chose à sa victime : de jouer à PUBG.

Une simple blague ?

Au moment où le PUBG Ransomware est lancé, il encrypte tous les fichiers et dossiers sur le bureau de sa victime et leur ajoute l’extension .PUBG. Une fois les données codées, l’écran affiche alors une page proposant deux solutions : entrer un code de restauration (qui est donné) ou jouer pendant une heure à Players Unknown Battleground (d'après Kotaku quelques secondes de jeu suffisent, contrairement à ce qui est affiché).

Au final, ce logiciel malveillant semble être juste une blague, mais il pourrait être utilisé, plus tard, pour cacher quelque chose de bien plus dangereux comme un cheval de Troie. Toute infection volontaire de votre machine, par curiosité, est déconseillée.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • KRIZ4LID
    j'avais lu quelque part qu'il était possible de berner le truc en renommant n'importe quel exécutable en TslGame.exe