WD Black² : un disque hybride avec 120 Go de SSD

Western Digital a beau être le premier vendeur de disques durs au monde (au coude à coude avec Seagate), la société est virtuellement absente du marché toujours plus important des SSD. Or, si les ventes de disques durs pour les data center et les systèmes de sauvegarde sont au beau fixe, les ordinateurs personnels, qu'il s'agisse de PC portables ou de tablettes ou de smartphones, ont massivement adopté les SSD. Pour tenter de rester dans la course, Western Digital lance aujourd'hui un disque hybride novateur : le WD Black² Dual.

Au format 2,5", le WD Black² Dual (WD1001X06XDTL) n'est pas un hybride comme les autres : sa portion SSD n'est pas prévue pour faire office de simple cache, c'est un véritable SSD de 120 Go pleinement accessible par l'utilisateur. La capacité totale du WD Black² est donc de 1,12 To. WD ne divulgue pas la source du contrôleur de son SSD, mais il n'a pas été développé en interne. Ses performances sont moyennes : 350 Mo/s en lecture et 140 Mo/s en écriture. La mémoire utilisée est de type MLC, en 20 nm.

WD est parvenu à placer ce SSD et un disque dur de 1 To dans un même boîtier au format 2,5", de 9,5 mm d'épaisseur. Le disque possède deux plateaux (dev dernière génération à 720 Gbits par pouce carré) et tourne à une vitesse inconnue.

L'architecture particulière de cet hybride impose quelques restrictions. Au branchement, seule la portion SSD est reconnue par le BIOS ou l'OS. Pour débloquer le disque dur, il faut installer un pilote particulier. À cause de cela, le WD Black² Dual n'est pas compatible avec les sytèmes RAID, ni avec les Storage Spaces de Windows 8. De même, il ne sera pas reconnu par les contrôleurs Nvidia ou ASMedia. Enfin, WD n'a pour le moment développé des pilotes que pour Windows (XP à 8) : Mac OS ou Linux ne sont pas pris en charge, même si WD nous a indiqué qu'un bon nombre de distributions Linux étaient déjà compatibles.

La disponibilité est annoncée immédiate. Le prix est élevé mais intéressant au vu du compromis capacité/performance obtenu : 300 €.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • dthx
    L'idée peut paraître bonne. Si la complexité de ce disque avait été masquée par un contrôleur intelligent un peu à la façon de ce que fait Seagate avec ses SSHD (mais ici avec un cache en écriture aussi), ça aurait fait un carton ! Mais pour le coup ici, c'est quand même un peu raté.
    C'est peut-être intéressant sur quelques PC portables pour des besoins bien spécifiques (besoin de place, de vitesse et contrainte d'un seul emplacement physique) et pour des OEM qui pourront facilement prendre en compte la spécificité de ce contrôleur dans leurs images, mais pour le commun des mortels, c'est cher et compliqué à utiliser et ça impose probablement une réinstallation totale du système... Il ne faut pas oublier que pour 305€, il est déjà possible de trouver un SSD de 480Go qui s'avèrera dans la pratique beaucoup plus simple à configurer et plus performant...
  • KyrO_82
    Le seul avantage que cela peut donner, c'est effectivement de gagner de la place. Utile dans un portable qui n'a qu'un emplacement pour disque dur.

    Pour le reste, c'est de l'arnaque. Avoir un SSD + 1 disque dur sera nettement plus performant et nettement moins cher, sans parler de limitations décrites dans l'article.

    SSD Samsung Evo 120 Go: 80€, 540 Mo/s
    HDD Seagate Barracuda 1 To: 55€
    Total: 135€