Kinect est mort ! Microsoft abandonne l'accessoire pour Xbox et Xbox One

Le Kinect de la Xbox OneLe Kinect de la Xbox One

Kinect pour Xbox et Xbox One est mort, selon les propos d’Alex Kipman, haut responsable chez Microsoft qui a annoncé la nouvelle à Fast Company. Un porte-parole de la société a aussi confirmé l’information en ajoutant que la production est déjà terminée et qu’il ne reste que les stocks des revendeurs. L’entreprise continuera d’assurer un service après-vente et publier les mises à jour nécessaires, mais il ne faut pas s’attendre à un nouveau produit et de nouvelles fonctionnalités. L’architecture Kinect v4 et la future Kinect v5, au centre de l’accessoire, seront en revanche utilisées par les lunettes HoloLens.

Un très bon départ

Microsoft aurait vendu 35 millions de Kinect à ce jour. Initialement connu sous le nom de code Project Natal, le système fut lancé en 2010, particulièrement bien accueilli par la communauté des chercheurs. Le kit permettait de mener des expériences bon marché sur la reconnaissance de mouvements et les interfaces utilisateurs.

C’était aussi l’un des rares accessoires pour console à avoir eu un certain succès. Malheureusement, cela n’a pas duré et la sortie de la deuxième version n’a fait que plomber les ventes de Xbox One. La décision de complètement arrêter le projet n’est donc pas surprenante.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Benjamin_134
    Si la Kinect n'a pas réussi à révolutionner le jeu vidéo, elle a au moins révolutionné la robotique. C'était la première fois que de la vision 3D a pu être intégrée à moindre coup et tout le monde s'est rué dessus pour ça. Je me demande quelle part des ventes ça représente
  • magellan
    Ce qui est dommage, c'est que les principes exploités par kinect étaient bons sur le papier, mais que la puissance requise est démesurée face à celle d'une console. Toutes les versions du produit (comprendre sur la 360 et la one) ont eu la même tare à savoir d'être gourmands en ressources, ce qui ne pouvait que le desservir. Ajoutons à cela une gamme de jeux insuffisante voire un catalogue totalement indigent et nous avons dès lors l'exemple type de la "fausse" bonne idée.

    Où en est le move de Sony? Cela doit être dans le même état non?