Accueil » Actualité » ATI et sa politique sur l’overclocking

ATI et sa politique sur l’overclocking

Un document interne à ATI détaille la position que le canadien tend à avoir sur l’overclocking en affirmant que les fabricants de cartes sont invités à overclocker leur puce. Alors qu’ATI avait déjà émis de tels commentaires sur ses X1800, c’est la première fois qu’il encourage une telle pratique sur toute ses puces.

Il est néanmoins nécessaire que le constructeur respecte des fréquences dites « de livraison », c’est-à-dire des mesures maximales à ne pas dépasser. L’utilisateur peut néanmoins pousser cet overclocking plus haut et il existe des outils dans Catalyst Control Center qui le permettent. Par contre, un fabricant ne peut pas downclocker une carte, ce qui se fait souvent afin de profiter d’un refroidissement passif.

Nous nous demandons néanmoins ce que cela va changer pour le consommateur car dans le cas où il rendrait sa carte inutilisable à cause d’un overclocking, la garantie ne pourrait être actionnée. L’objectif serait-il donc d’inciter les fabricants à overclocker pour que les utilisateurs aient l’impression que leur carte fonctionne mieux que ce qu’elle ne devrait ? Il semble surtout qu’ATI s’aligne sur la position de NVIDIA qui est plutôt souple en la matière.