Accueil » Actualité » ATi renvoie la monnaie de sa pièce à nVIDIA

ATi renvoie la monnaie de sa pièce à nVIDIA

Non, nVIDIA n'est pas le premier à avoir triché dans les benchmarks, (très) loin de là. Du temps de la Radeon 8500, nVIDIA avait très justement fait remarquer qu'en renommant le fichier « Quake.exe » en « Quack.exe », les performances chutaient et la qualité graphique, dégradée, revenait comme au premier jour.

ATi n'a pas oublié cette pique et vient de prendre sa revanche, en faisant encore une fois très justement remarquer (par le biais de notre confrère Tech Report) qu'en renommant le fichier « 3DMark03.exe » en « 3DMurk03.exe », les performances chutaient, surtout en anisotropic.

Tel et pris qui croyait prendre, notre confrère HardWare.Fr s'est toutefois rendu compte que l'utilisation de l'anisotropic filtering via les drivers ou via les réglages internes de 3DMark03 donne des résultats fortement différents, avec une différence de l'ordre de 10%, ce qui est tout, sauf logique.

La guerre est donc définitivement déclarée entre les triches des fabricants de puces graphiques et les journalistes, qui devront si leur intégrité le leur permet (qui n'est malheureusement pas toujours le cas), tenter de déjouer ces turpitudes.

Je me permets au passage de vous rappeler l'existence de notre article, ou plutôt une analyse, sur ces triches.