Accueil » Actualité » Atom N570 : 512 cores dans un serveur

Atom N570 : 512 cores dans un serveur

Image 1 : Atom N570 : 512 cores dans un serveur

Il y a quelques mois, le premier serveur à base d’Atom sortait. Basé sur des Atom Z530, des modèles à un seul core, et limité par le chipset « Poulsbo ». Avec les Z530, la société SeaMicro était limitée à 1 Go de RAM par carte, à deux liens PCI-Express 1x classique et au mode 32 bits. 

La prochaine version du serveur devrait passer à la nouvelle génération d’Atom, avec des modèles N570 (pas encore annoncés). Les avantages sont nombreux : chaque processeur à 2 cores, la fréquence est plus élevée (1,66 GHz contre 1,6 GHz), le 64 bits est de la partie et le chipset est nettement plus évolué. D’abord, le contrôleur mémoire intégré au processeur prend en charge 4 Go de RAM, ensuite le chipset (TigerPoint) dispose de 4 lignes PCI-Express (à 250 Mo/s), configurable comme un seul lien 4x, ce qui permet une interconnexion plus efficace.

En pratique, la société propose un serveur 10U contenant 512 cores (256 processeurs) et capable d’exécuter 1 024 threads (via l’HyperThreading) avec une consommation assez faible, les processeurs ayant un TDP qui tourne autour de 10 W. Pour les sociétés qui n’ont pas besoin de puissance brute (pour du stockage, par exemple), c’est nettement plus intéressant que des serveurs à base de Xeon, même si ces derniers sont nettement plus rapides. Dans le meilleur des cas, avec des serveurs 1U intégrant deux Xeon, on arrive à 160 cores et 320 threads dans le même volume, avec une consommation qui explose (et une puissance plus élevée).

Reste à voir le prix de la solution et les performances du sous-système disque et du sous-système réseau.