Accueil » Actualité » Aux USA, on écoute les téléphones cellulaires par avion

Aux USA, on écoute les téléphones cellulaires par avion

Image 1 : Aux USA, on écoute les téléphones cellulaires par avionLes antennces sont embarquées sur de petits avions de tourisme (infographie Brian McGill/WSJ).

Cela fait presque un an et demi qu’Edward Snowden a révélé les moyens dont s’étaient dotées les autorités américaines pour espionner les communications électroniques dans le monde entier, attirant l’attention du public sur la question de la protection de leur vie privée . Le Wall Street Journal a mis au jour un nouveau pan de l’édifice de l’espionnage américain : l’écoute des téléphones cellulaires grâce à de fausses antennes relais déployées par avion.

L’idée de cette technique n’est pas nouvelle. En fait, vous l’utilisez peut-être si vous installez une femtocell à votre domicile. Elle exploite le fait que les téléphones cellulaires se connectent automatiquement à l’antenne relais qui leur envoie le meilleur signal. Les fausses antennes relais, connues sous le nom de IMSI Catcher, récupèreraient automatiquement les données d’identification des téléphones passant à sa portée, dont bien sûr le numéro. Une fois la ligne voulue repérée, il serait possible d’intercepter toutes les communications voire d’accéder aux fichiers du terminal.

Ce programme serait utilisé par les US Marshals, une agence fédérale, depuis 2007. La mise sur écoute d’une ligne serait sujette à l’obtention d’une autorisation judiciaire. Mais cette technique soulève des inquiétudes, y compris, selon le Wall Street Journal, au sein même de l’agence : les juges qui autorisent les écoutes ont-ils conscience du nombre de téléphones « innocents » qui sont interceptés pour repérer celui du « coupable » recherché ? Quels garde-fous sont en place pour éviter les écoutes sauvages ? Des question pour l’instant sans réponse.