Accueil » Actualité » Bataille perdue pour les cartouches d’encre tierce ?

Bataille perdue pour les cartouches d’encre tierce ?

Seiko Epson a annoncé que la commission américaine des échanges internationaux (ITC) avait jugé en sa faveur au cours d’une audience préliminaire. La firme, célèbre pour ses imprimantes, avait porté plainte contre 24 fournisseurs importants et vendant des cartouches compatibles avec les imprimantes de la marque, mais fabriquées par des usines tierces. Cette décision de justice bloque donc tous les imports à destination des États-Unis en raison d’une violation des brevets de la firme japonaise. Le jugement définitif devrait avoir lieu le 30 juin prochain.

Une chose est sûre, cela ne devrait pas faciliter les économies du consommateur. Ces cartouches tierces ont l’énorme avantage d’être bien moins chères que celles produites par les constructeurs. Si l’ITC juge en faveur d’Epson, on peut s’attendre à ce que d’autres compagnies fassent usage de cette jurisprudence. Bref, l’encre des cartouches d’imprimantes devrait continuer d’être le liquide le plus cher au monde. En 2006, c’est HP qui avait remporté la palme puisqu’une étude avait révélé qu’un gallon (3,75 litres) d’encre de la firme américaine coûtait 8 000 $ à la vente. Reste à voir si l’initiative de Kodak de casser les prix des cartouches, va tirer les prix vers le bas (cf. « Kodak se lance dans les imprimantes »).