Accueil » Actualité » Batteries défectueuses : Sony s’explique

Batteries défectueuses : Sony s’explique

Sony a enfin fourni de plus amples explications sur le problème de production qui a engendré le rappel de 9,6 millions de batteries présumées défectueuses.

Des particules de nickel introduites à deux étapes de la production

Sony a admis l’existence du problème lorsqu’en août, dernier Dell a rappelé 4,1 millions de batteries, suite à l’explosion d’un de ses PC portables. Mais tout ce que l’on savait jusqu’à présent, est que les incendies de batteries étaient dus à la présence de particules métalliques au sein de ces batteries.

Sony vient d’expliquer que ces particules, probablement en nickel, ont été introduites dans les batteries à deux étapes de la production : quand une rainure a été créée sur la coque de la batterie et quand l’électrolyte a été versé dans la cellule. Toutefois, Sony n’explique pas comment ses particules ont envahi ses lignes de production.

Des facteurs augmentant les risques d’incendie

La présence de ses particules n’explique pas elle seule les surchauffes et incendies dont ont été témoins plusieurs possesseurs de PC portables. Pour qu’un tel incident survienne, explique Sony, il faut que les particules tombent dans un petit espace vide triangulaire, à proximité de la cathode, entre deux couches de matériau. Alors, en fonction de la configuration système, les conditions peuvent être réunies pour qu’une telle batterie prenne feu. La probabilité pour cela arrive dépend de la forme de la batterie et de la configuration de charge indique Sony, qui se refuse à donner plus de détails en se retranchant derrière des accords de confidentialité conclus avec ses partenaires.

Suite à ce problème de production, Sony devra livrer plus de 9,1 millions de batteries de remplacement pour un coup total de 429 millions de dollars. Sony qui ne possède pas les capacités de production lui permettant de fournir ces batteries dans les temps impartis, fera sous-traiter cette commande chez certains de ces concurrents.