Accueil » Dossier » Battlefield 3 : quelles performances ?

Battlefield 3 : quelles performances ?

1 : Introduction 2 : Configuration de test 3 : Cartes graphiques Nvidia : qualité élevée 4 : Cartes graphiques Nvidia : qualité faible 5 : Cartes graphiques Nvidia : post-processing et MSAA 6 : Cartes graphiques Nvidia : SLI 7 : Cartes graphiques Nvidia : matériel nécessaire pour la qualité ultra 8 : Cartes graphiques AMD : qualité élevée 9 : Cartes graphiques AMD : qualité faible 10 : Cartes graphiques AMD : post-processing et MSAA 11 : Cartes graphiques AMD : CrossFire 12 : Cartes graphiques AMD : matériel nécessaire pour la qualité ultra 14 : Conclusion

Importance du CPU

Quel processeur ?

Image 1 : Battlefield 3 : quelles performances ?

Quand nous révisons les notes que nous avions prises pour notre article consacré au lancement des processeurs Bulldozer (Test AMD Bulldozer : FX-8150), nous remarquons qu’AMD s’était montré très enthousiaste concernant les performances du FX sous Battlefield 3 (encore en beta multi-joueurs à l’époque). Avec le recul, cela n’a rien de bien étonnant : dans sa campagne solo, Battlefield 3 se fiche complètement que vous ayez une Core i3 à 130 € ou un Core i7 à 350 €. Ou que vous ayez deux cores virtuels en Hyper-Threading ou quatre modules Bulldozer. Le jeu s’en fiche même éperdument.

En fait, après avoir, encore plein d’enthousiasme, testé le titre sur un Intel Lynnfield, un Clarkdale et un Sandy Bridge, nous avons renouvelé l’expérience sur un processeur AMD avant de clore l’expérience : il était en effet devenu parfaitement évident que n’importe quel processeur moderne ferait l’affaire, le goulot d’étranglement se situant systématiquement au niveau de la carte graphique.

Combien de cores (Core i7-2600K) ?

Image 2 : Battlefield 3 : quelles performances ?

Image 3 : Battlefield 3 : quelles performances ?

De combien de cores Battlefield 3 a-t-il besoin pour fonctionner de manière optimale ? Sur notre Intel Core i7-2600K avec le Turbo Boost désactivé, nous pouvons descendre jusqu’à deux cores sans perdre une seule image par seconde. Le jeu a toutefois besoin d’un processeur dual-core et refuse de se lancer sur un monocore.

Combien de cores (AMD FX-8150) ?

Image 4 : Battlefield 3 : quelles performances ?

Image 5 : Battlefield 3 : quelles performances ?

L’AMD FX-8150, qui possède des « modules Bulldozer » au lieu de cores traditionnels, ne permet de désactiver les cores que deux par deux. Nous sommes donc passé de huit à six, puis à quatre et enfin à deux, pour voir si cette architecture donnait des résultats différents des Sandy Bridge. Les performances ne diminuent (légèrement) que lorsqu’il ne reste qu’un seul module activé, soit deux cores ; mais comme vous pouvez le voir sur le diagramme ci-dessus, ce sont essentiellement les creux en début de test qui font baisser la moyenne.

Hyper-Threading

Image 6 : Battlefield 3 : quelles performances ?

Nous avons également entendu dire que certains joueurs rencontraient des problèmes causés par l’Hyper-Threading, qui engendrerait des saccades sur leur machine. Cela ne nous est jamais arrivé (sauf dans les cas où la carte graphique n’était pas assez puissante, bien sûr), mais nous pouvons confirmer que la désactivation de l’Hyper-Threading sur le Core i7-2600K ne diminue pas les performances, mais les augmente au contraire légèrement. Nous l’avons laissé activé pour tous nos autres tests, mais n’hésitez pas à l’éteindre si vous trouvez que cela améliore les performances de votre configuration !

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Configuration de test
  3. Cartes graphiques Nvidia : qualité élevée
  4. Cartes graphiques Nvidia : qualité faible
  5. Cartes graphiques Nvidia : post-processing et MSAA
  6. Cartes graphiques Nvidia : SLI
  7. Cartes graphiques Nvidia : matériel nécessaire pour la qualité ultra
  8. Cartes graphiques AMD : qualité élevée
  9. Cartes graphiques AMD : qualité faible
  10. Cartes graphiques AMD : post-processing et MSAA
  11. Cartes graphiques AMD : CrossFire
  12. Cartes graphiques AMD : matériel nécessaire pour la qualité ultra
  13. Importance du CPU
  14. Conclusion