Accueil » Test » BenQ XR3501 : l’écran 35″ incurvé en test » Page 4

BenQ XR3501 : l’écran 35″ incurvé en test

1 : Introduction 2 : Emballage, ergonomie et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag 8 : Conclusion

Luminosité et contraste

Avant calibration – rétroéclairage au maximum

Le panel de test comprend aussi bien des moniteurs dédiés aux jeux que des modèles orientés bureautique. Nous avons notamment inclus une autre référence munie d’une dalle AMVA, à savoir le BL3200PT du même constructeur. Acer est représenté par deux modèles 27 pouces, à savoir le XG270HU (TN) récemment testé ainsi que le XB270HU (IPS). Enfin, deux références ultra wide complètent la sélection : le Dell U3415W et le LG 34UC97 (tous deux IPS).

Image 1 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Le XR3501 est le plus lumineux des moniteurs ultra wide que nous ayons testé à ce jour et de loin. Il est vraiment dommage que BenQ n’ai pas implémenté de réduction du flou de mouvement, parce que la marge nécessaire à cela est amplement suffisante. Notons l’écart considérable entre les deux moniteurs AMVA (XR3501 et BL3200PT).

Image 2 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Voici la raison pour laquelle tout le monde devrait s’intéresser aux moniteurs AMVA : la profondeur des noirs est largement supérieure à ce que proposent les meilleurs moniteurs IPS et TN. Malheureusement, cette technologie est bien plus courante sur les téléviseurs que sur les moniteurs. Espérons que les deux modèles de BenQ seront suivis par des produits concurrents.

Image 3 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Le XR3501 ridiculise les autres moniteurs pour ce qui est du contraste, exception faite du BenQ BL3200PT qui reste un de nos modèles préférés à ce jour en termes de qualité d’image. Avec un contraste qui se rapproche des 2000:1, le XR3501 sublime nos jeux préférés.

Avant calibration – rétroéclairage au minimum

Image 4 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

On obtient 67,4588cd/m2 en réglant la luminosité au minimum, valeur qui est tout à fait utilisable dans une pièce sombre. Vu que le XR3501 est capable d’atteindre 346,8 cd/m2 comme nous l’avons vu plus haut, la plage est très correcte, permettant ainsi à chacun de trouver un réglage qui lui convient.

Image 5 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

U3415W et XB270HU prennent ici les deux premières places grâce à leur luminosité minimale extrêmement faible, mais dans la pratique, les deux moniteurs de BenQ offrent des performances nettement supérieures comment en témoigne leur contraste ci-dessous.

Image 6 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Le XR3501 parvient à systématiquement proposer un contraste supérieur à 1800:1 quel que soit le niveau de luminosité. Difficile de faire mieux au niveau des écrans LCD à moins d’utiliser un téléviseur comme moniteur. Avec un écran de cette trempe, tout semble plus net : le texte se détache de l’arrière-plan, photos et vidéo gagnent en profondeur et l’on peut monter la luminosité sans fatigue oculaire.

Après calibration à 200cd/m2

Image 7 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Nos deux écrans AMVA restent au sommet après calibration. Mieux encore, le XR3501 parvient à gagner en contraste comme on le voit ci-dessous !

Image 8 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Nous pensions que le contraste baisserait après avoir calibré l’échelle de gris (c’est presque tout le temps le cas), mais il n’en a rien été grâce à l’excellent gamma : comme on le verra sur la page suivante, la courbe est en fait une ligne droite ou presque. A ce niveau, l’écart visuel entre les deux moniteurs de BenQ est négligeable, l’un comme l’autre proposant une excellente image.

Contraste ANSI

Image 9 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Le fait de maintenir une bonne uniformité sur une dalle ultra wide constitue un énorme défi en termes d’ingénierie. Notre exemplaire de test voit son contraste ANSI légèrement reculer à cause de zones un peu plus chaudes (claires) au sommet de l’écran. Ceci ne se traduit pas par des fuites de lumières visibles à l’œil nu, mais nos instruments perçoivent un écart.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag
  8. Conclusion