Accueil » Test » BenQ XR3501 : l’écran 35″ incurvé en test » Page 6

BenQ XR3501 : l’écran 35″ incurvé en test

1 : Introduction 2 : Emballage, ergonomie et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Luminosité et contraste 5 : Echelle de gris et gamma 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag 8 : Conclusion

Couleurs et gamut

Image 1 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Le gamut d’origine du XR3501 est un peu trop saturé pour chacune des six couleurs. BenQ est parvenu à partiellement compenser cette dérive en baissant les niveaux de luminance, mais on perçoit tout de même à l’œil nu le manque de fidélité. Ceci s’explique avant tout par un gamma trop sombre ainsi que la vibrance des couleurs, laquelle est trop élevée. Nous mesurons alors un Delta E moyen de 4,19.

Image 2 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Le mode sRGB offre un bien meilleur résultat en corrigeant le gamma. Bien que l’on constate encore une saturation excessive, le fait de ramener la luminance des couleurs à un niveau correct permet de significativement réduire la dérive. On mesure ici 1,89 dE en moyenne, ce qui est parfaitement acceptable.

Image 3 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Ici, la luminance n’est pas aussi bonne qu’avec le mode sRGB, mais la saturation des couleurs connait un net progrès. Toutes les couleurs touchent les cibles du diagramme CIE à l’exception du rouge lorsque ce dernier est poussé à 100 %. Après avoir calibré l’échelle de grils, choisi le profil n°1 pour le gamma et abaissé la vibrance des couleurs de 10 à 9, nous sommes donc arrivé au meilleur résultat possible.

Revenons maintenant à notre panel de test.

Image 4 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Etant donné que le XR3501 finit très proche de l’U3415W, on peut dire que son gamut est digne d’un usage professionnel. Aucun de ces six écrans ne souffre d’une dérive notable (pour mémoire, le Delta E doit être inférieur à 3), mais le fait est que le XR3501 s’impose comme étant le moniteur orienté jeux proposant l’image la plus fidèle.

Gamut Adobe RGB 1998 et sRGB

Image 5 : BenQ XR3501 : l'écran 35" incurvé en test

Compte tenu du phénomène de saturation légèrement excessive qui touche notamment les couleurs primaires, le XR3501 va un peu plus loin que la couverture du gamut sRGB. Si le but est de faire de la retouche d’image à un niveau professionnel, il faudra calibrer son appareil photo et son imprimante avant de pouvoir tirer parti de cette marge. S’il s’agit de jouer, ce résultat signifie que les scènes les plus lumineuses seront un peu plus riches en couleur.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag
  8. Conclusion