Accueil » Dossier » Bien refroidir son boîtier » Page 11

Bien refroidir son boîtier

1 : Introduction 2 : Refroidissement : notions de base 3 : Configuration du test 4 : Positionnement de l'alim et choix du boitier 5 : Dissipateur : installation à la verticale 6 : Dissipateur : installation à l’horizontale 7 : Optimisation du flux d’air : erreurs courantes 8 : Installation avec le ventirad box 9 : Refroidissement des disques durs 10 : Relevés de température 12 : Conclusion

Ventilation des cartes graphiques

Les cartes munies d’un ventilateur type turbine sont les plus efficaces pour expulser l’air chaud en dehors du boitier, mais en contrepartie elles sont généralement plus bruyantes que les modèles équipés d’un ventilateur axial.

En général, AMD et NVIDIA proposent le premier type tandis que leurs partenaires optent pour le second lorsqu’il leur est possible de personnaliser les cartes, mais la HD 6990, la GTX 5890 ainsi que les GeForce entrée de gamme sont de bons contre-exemples.

Image 1 : Bien refroidir son boîtier

Ceci est le signe d’une accumulation de chaleur excessive. Il est toujours possible de remplacer les caches PCI d’un boitier par des caches ajourés, surtout quand il s’agit de dissiper 800 Watts.

Image 2 : Bien refroidir son boîtier

Image 3 : Bien refroidir son boîtier

Tant que la chaleur est expulsée du boitier, les températures ne sont pas problématiques. Ceci vaut aussi pour deux cartes de type turbine tant qu’elles sont suffisamment espacées : quand on compte monter un SLI ou un CrossFire, il faut acheter une carte mère ayant au moins deux ports PCI/PCI-E libres entre ceux qui seront utilisés pour les cartes graphiques.

Image 4 : Bien refroidir son boîtier

Dans ce cas de figure, la carte graphique supérieure risque de surchauffer et de perturber le fonctionnement du système faute d’air frais.

Image 5 : Bien refroidir son boîtier

Les cartes à ventilateur axial ont l’avantage d’être généralement silencieuses, mais rejettent une partie de l’air chaud au sein du boitier. Dans bien des cas, un ventilateur latéral au niveau de la porte du boitier apporte un plus, tangible et mesurable.

Image 6 : Bien refroidir son boîtier

Des solutions de rattrapage (bis) ?

Au-delà du remplacement des équerres PCI, on peut toujours trouver des ventilateurs dans un carénage ne prenant qu’un slot, mais à l’image des solutions de refroidissement dédiées aux disques durs, l’efficacité n’est pas nécessairement au rendez-vous, contrairement au bruit le plus souvent.

Image 7 : Bien refroidir son boîtier

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Refroidissement : notions de base
  3. Configuration du test
  4. Positionnement de l'alim et choix du boitier
  5. Dissipateur : installation à la verticale
  6. Dissipateur : installation à l’horizontale
  7. Optimisation du flux d’air : erreurs courantes
  8. Installation avec le ventirad box
  9. Refroidissement des disques durs
  10. Relevés de température
  11. Ventilation des cartes graphiques
  12. Conclusion