Accueil » Dossier » Bien refroidir son boîtier » Page 4

Bien refroidir son boîtier

1 : Introduction 2 : Refroidissement : notions de base 3 : Configuration du test 5 : Dissipateur : installation à la verticale 6 : Dissipateur : installation à l’horizontale 7 : Optimisation du flux d’air : erreurs courantes 8 : Installation avec le ventirad box 9 : Refroidissement des disques durs 10 : Relevés de température 11 : Ventilation des cartes graphiques 12 : Conclusion

Positionnement de l’alim et choix du boitier

Bon nombre de boitiers récents permettent d’installer l’alimentation en bas, possibilité qui a beaucoup d’avantages et qui nous semble donc être un argument décisif dans le choix d’un boitier. Comme on le voit ci-dessous, l’alimentation peut aspirer de l’air frais par le bas du châssis afin de minimiser la chauffe de ses composants internes tout en rejetant l’air chaud en dehors de la configuration.

Image 1 : Bien refroidir son boîtier

Avantages:

• L’ air aspiré par le bas du boitier est le plus frais possible
• L’ air chaud est expulsé directement hors du boitier
• La fréquence du ventilateur de l’alimentation est minimale
• Le refroidissement optimal de l’alimentation permet de ménager ses composants
• Le centre de gravité de l’alimentation est aussi bas que possible
• Pas de câbles qui pendent

Inconvénients:

• Le boitier doit nécessairement avoir une grille d’aération inférieure
• La présence d’un filtre à air est fortement conseillée
• Répercussion potentielle sur les nuisances sonores suivant le revêtement au sol (moquette par exemple)

Image 2 : Bien refroidir son boîtier

C’est donc cet emplacement que nous conseillons vu que les inconvénients sont mineurs. On peut néanmoins faire une erreur en positionnant son alimentation en bas du boitier :

Image 3 : Bien refroidir son boîtier

Il ne faut pas installer l’alimentation avec le ventilateur dirigé vers le haut du boitier : non seulement on irait alors contre la convention naturelle mais en plus on prend le risque de laisser une vis tomber dans l’alimentation, ce qui a vite fait d’arriver quand on installe sa carte mère par exemple.

Alimentation au sommet

Les anciens boitiers répondant aux spécifications ATX ont été conçus pour accueillir l’alimentation dans leur partie supérieure gauche. La dissipation est sensée être améliorée du fait que l’alimentation aspire une partie de la chaleur émise par la configuration pour la rejeter en dehors du boitier, ce qui a une répercussion négative sur son rendement : pour donner le meilleur d’elle-même, une alimentation doit pouvoir fonctionner à 25 °C environ. Au-delà, son rendement se dégrade progressivement et la longévité de ses composants internes en souffrira aussi.

Image 4 : Bien refroidir son boîtier

Avantages:

• Permet de contribuer au refroidissement général pour certains boitiers
• Le câble ATX 12 Volts n’a pas besoin d’être particulièrement long

Inconvénients:

• Températures de fonctionnement plus élevées
• Nuisances sonores accrues, rendement non optimal
• Vieillissement prématuré des composants internes

Image 5 : Bien refroidir son boîtier

Le boitier parfait …

… n’existe pas. Cependant, des modèles bien conçus comme le Corsair Graphite 600T n’en sont pas loin : rien ne vient restreindre le flux d’air, la structure est spacieuse, les câbles peuvent être rangés derrière la carte mère, les ventilateurs de grand diamètre ont été privilégiés et enfin toutes les entrées d’air sont filtrées.

Image 6 : Bien refroidir son boîtier

L’idéal est d’opter pour un boitier où le flux d’air est optimal de la base jusqu’au sommet : il ne pas hésiter à prendre un modèle large s’il faut installer une grande carte graphique, de même que les câbles doivent pouvoir être rangés derrière le panneau de la carte mère.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Refroidissement : notions de base
  3. Configuration du test
  4. Positionnement de l'alim et choix du boitier
  5. Dissipateur : installation à la verticale
  6. Dissipateur : installation à l’horizontale
  7. Optimisation du flux d’air : erreurs courantes
  8. Installation avec le ventirad box
  9. Refroidissement des disques durs
  10. Relevés de température
  11. Ventilation des cartes graphiques
  12. Conclusion