Accueil » Actualité » Bitcoin : un seul pool de minage a contrôlé le réseau

Bitcoin : un seul pool de minage a contrôlé le réseau

Image 1 : Bitcoin : un seul pool de minage a contrôlé le réseauLe réseau Bitcoin repose sur un principe de fonctionnement fondamental : une gestion décentralisé de l’authentification des transactions, interdisant toute possibilité de « double dépense » et fiabilisant les transactions de pair à pair.

En pratique, cela signifie que plus le nombre de participants au réseau augmente, plus le mécanisme d’authentification est renforcé : il devient de plus en plus compliqué pour quelqu’un d’atteindre la puissance de calcul nécessaire pour mettre en péril le réseau dans son ensemble via une attaque de type « 51% ». Car c’est là l’un des points critiques de ce type de gestion décentralisée : si quelqu’un possède plus de la moitié de la puissance de calcul globale du réseau, il devient dès lors possible (c’est simplement une histoire de statistiques et de probabilités) de contrôler l’ensemble du réseau, d’authentifier les transactions de son choix, d’annuler des transactions précédemment authentifiées, voire de « double-dépenser » un même Bitcoin. Bref, de mettre un terme à l’existence cette crypto-monnaie.

On pensait que le réseau Bitcoin avait désormais atteint une taille critique interdisant à une seule entité d’afficher la puissance nécessaire pour réaliser une attaque des 51%, et pourtant le pool de minage GHash.io – le plus gros du monde –  a réalisé le 12 juin dernier cette prouesse, et pendant 12 heures s’il vous plait. En d’autres termes, la majorité des blocks minés (et donc des transactions Bitcoins authentifiées) pendant cette période l’ont été par ce pool. Ce n’est pas la première fois que GHash.io dépasse le seuil critique, mais jamais pendant une période aussi longue.

Bien entendu, posséder une telle puissance de calcul ne signifie pas que le pool a forcement usé de son « pouvoir », mais cela pose tout de même un problème de taille pour le Bitcoin qui est censé n’être contrôlé ou régulé par aucune organisation gouvernementale : comment assurer cette indépendance, et donc la sécurité du réseau Bitcoin, si un simple pool de minage peut (théoriquement) y arriver ?