Accueil » Actualité » BlackBerry ne perd plus d’argent, mais vend de moins en moins de smartphones

BlackBerry ne perd plus d’argent, mais vend de moins en moins de smartphones

Image 1 : BlackBerry ne perd plus d'argent, mais vend de moins en moins de smartphones

Comme prévu, BlackBerry affiche une perte de 148 millions de dollars au troisième trimestre de son exercice 2015, mais celle-ci est bien inférieure aux estimations. Rappelons qu’il y a tout juste un an, le constructeur Canadien annonçait une perte de 4,4 milliards de dollars, une situation dramatique qui a conduit à l’arrivée de John Chen, l’actuel CEO et à une profonde restructuration.
Petit à petit, les voyants rouges virent donc à l’orange voire au vert. Son cash-flow est aujourd’hui positif (+43 millions de dollars, ce qui porte sa réserve de cash à 3,1 milliards de dollars) et l’entreprise affiche un profit opérationnel « ajusté » de 16 millions de dollars.
Aux yeux des financiers, l’indice encore inquiétant reste la chute continue du chiffre d’affaires qui passe à 793 millions de dollars, contre 1,1 milliard de dollars au même trimestre de l’an dernier, soit une diminution de 34%.

Un virage Prosumer confirmé

Image 2 : BlackBerry ne perd plus d'argent, mais vend de moins en moins de smartphonesCette baisse du chiffre d’affaires s’explique essentiellement par le rééquilibrage des activités, la phase de transition vers BES 12 (la nouvelle version du serveur d’administration et de sécurisation des flottes de mobiles, annoncée le mois dernier et disponible depuis quelques jours) et la chute des ventes de terminaux. On le sait, dans sa nouvelle stratégie, BlackBerry s’est recentré sur son cœur de métier : l’entreprise et les utilisateurs professionnels.
Résultat des courses, BlackBerry n’a écoulé « que » 1,9 million de smartphones durant ce troisième trimestre (contre 2,1 millions au trimestre précédent) qui se terminait fin novembre, quelques jours seulement après l’introduction sur le marché du BlackBerry Passport.
Malgré ces ventes ternes, le constructeur ne compte pas abandonner sa division smartphone pour l’instant. En juin dernier, John Chen affirmait que l’entreprise n’avait besoin de vendre qu’une dizaine de milliers de smartphones par an pour que sa division « hardware » soit profitable et que c’était là le schéma tactique visé.
Pour dynamiser davantage ses ventes de terminaux, BlackBerry compte notamment sur son nouveau « Classic », dévoilé la semaine dernière et qui sera disponible en janvier. Ce smartphone a été spécialement imaginé et conçu pour tous les utilisateurs restés fidèles aux anciens BlackBerry Bold (et à sa légendaire productivité) et qui n’avaient pas apprécié les bouleversements ergonomiques introduits avec BB10 sur les Q10 et Q5. Tout en étant propulsé par la dernière évolution 10.3.1 du système, le Classic renoue avec le clavier traditionnel de la marque, le trackpad (en plus de l’écran tactile) et les anciennes touches de fonction.

Des services et des partenariats

Reste que, sous l’impulsion de John Chen, BlackBerry se présente désormais autant comme un éditeur de services que comme un constructeur. La division « matériels » ne représente plus que 46% de ses revenus à égalité avec la division « services » (les 8% restants étant liés à la vente de logiciels et Apps). Pour assurer son come-back, la marque compte désormais davantage sur ses solutions multiplateformes de gestion de la mobilité (BES 12, WorkLife), de gestion des identités (VPN Authentication, Enterprise Identity) et de sécurité des communications (BBM Protected, BBM Meetings, technologie de chiffrement vocal Secusmart) pour renouer avec le succès.
Elle compte aussi sur ses partenariats, notamment avec Samsung qui va désormais pousser BES 12 comme la plateforme d’administration préférée pour ses smartphones et tablettes Android.
Enfin, BlackBerry peut aujourd’hui se féliciter d’avoir su séduire Ford (qui embarque désormais le système BlackBerry QNX dans ses véhicules) et Boeing (qui s’est tourné vers le Canadien pour muscler la sécurité de son terminal ultra-sécurisé Black).