Accueil » Actualité » Boeing travaille avec BlackBerry sur un smartphone auto-destructible

Boeing travaille avec BlackBerry sur un smartphone auto-destructible

Boeing a annoncé hier s’être associé à BlackBerry dans le développement du projet Black, son téléphone super-sécurisé et autodestructible destiné à l’armée et aux instances gouvernementales.

Un smartphone d’agent secret

Image 1 : Boeing travaille avec BlackBerry sur un smartphone auto-destructibleBoeing fournit du matériel à l’armée américaine et la Nasa depuis toujours. Dans ses cartons, l’avionneur américain a un projet de smartphone ultra-sécurisé en développement depuis plusieurs années. Le Black est un smartphone dual-SIM avec des fonctionnalités de chiffrement avancées (directement réalisé par le hardware) que ce soit pour les données stockées, les communications vocales ou les transferts de données.
Il possède une coque arrière amovible qui peut accueillir une extension téléphone par satellite et/ou une recharge solaire ainsi qu’un port d’extension destiné à accueillir différentes solutions d’authentification biométrique. Sans ses extensions, l’appareil pèse 170g et dispose d’un écran 4,3 pouces. On n’en sait guère plus, les spécifications restant évidemment secrètes.

Auto-destructible…

Mais la grande originalité de l’appareil est d’être auto-destructible. Sa conception est telle qu’aucune pièce ne peut être remplacée. En réalité, aucune pièce n’est même censée être accessible. Toute tentative pour tenter de démonter l’appareil conduira immédiatement à la destruction de celui-ci et l’effacement irréversible des informations qu’il contient.

Afin de gérer la flotte de mobiles « Black », Boeing compte s’appuyer sur la nouvelle solution EMM (Enterprise Mobile Management) de BlackBerry : BES 12. L’accord de partenariat signé devrait notamment amener le Black à intégrer une partie des solutions de sécurité de BlackBerry et de la sphère des services BES 12 (VPN Authentication, chiffrement de la voix, gestion à distance des terminaux).

Un smartphone auto-destructible, voilà qui devrait inspirer les scénaristes du prochain Mission Impossible.