Accueil » Actualité » Bouygues Telecom veut vendre son réseau mobile à Free

Bouygues Telecom veut vendre son réseau mobile à Free

Image 1 : Bouygues Telecom veut vendre son réseau mobile à FreeCapture du Journal du Dimanche du 8 mars.

Coup de théâtre dans le marché des télécoms : Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom annonce ce matin dans un interview au Journal Du Dimanche que sa société a signé un accord pour vendre son réseau mobile à son concurrent Free. Cette vente est conditionnée à la réussite du rachat de SFR par Bouygues.

Mais quelle mouche a donc piqué Bouygues, dont le propriétaire Martin ne cesse de critiquer Free depuis son lancement ? Le pragmatisme. Bouygues ne pourrait survivre dans un marché dominé par Orange et Numericable/SFR où Free continuerait à casser les prix et la marge. Bouygues doit donc réussir sa fusion avec SFR. Et pour ce faire, elle doit convaincre les pouvoirs publics que son offre est préférable à celle de Numericable. En cédant les 15 000 antennes de son réseau mobile à Free, Bouygues se donne l’avantage sur 2 points cruciaux : le maintien d’une concurrence équilibrée (il y aurait toujours trois grands réseaux mobiles) et la protection de l’emploi (Bouygues conservera les 1200 salariés qui gèrent actuellement son réseau).

Free de son côté récupérerait un réseau 2G/3G complet, ce qui lui permettrait de mettre un terme à son contrat d’itinérance avec Orange et donc d’économiser environ 600 millions d’euros par an. Free récupèrerait aussi “le plus grand réseau 4G de France”, un réseau de points de vente et une gamme de fréquence 2G, 3G et 4G large, qui lui donnera les moyens de proposer des débits élevés. Le tout pour 1,8 milliard d’euros alors que Bouygues Telecom a dépensé 1,6 milliard rien que pour ses licences 4G ! Si Vivendi accepte cette offre et qu’elle reçoit l’aval des autorités, Olivier Roussat estime que la migration des abonnés aura lieu en 2015.