Accueil » Actualité » Canon abandonne vraiment le SED

Canon abandonne vraiment le SED

Image 1 : Canon abandonne vraiment le SED

Canon vient d’annoncer qu’il arrêtait le développement de téléviseurs à écran plat utilisant sa technologie SED, principalement en raison de coûts de production trop élevés.

Une technologie prometteuse

Le SED était une technologie prometteuse. Un canon à électron intégré dans chaque pixel vient bombarder une surface qui va produire de la lumière. Reprenant le principe des tubes cathodiques, au lieu d’avoir un pistolet à électron qui balaie l’écran, comme sur un CRT, chaque pixel dispose de son canon. Cette technologie est très proche du FED que Sony a officiellement laissé tombé l’année dernière (cf. « Sony abandonne les écrans FED »). Elle a l’avantage d’offrir une image claire et des couleurs vives, tout en ayant une consommation réduite et un taux de rafraichissement exceptionnel.

Des procès qui ont plombé son succès

Image 2 : Canon abandonne vraiment le SEDOn imagine que la décision de Canon fut dure à prendre, car le Japonais a énormément lutté pour garder et développer cette technologie. En effet, en juin 2008, la firme annoncait vouloir abandonner le SED en raison d’un procès long et coûteux avec Nano-Proprietary qui avait accordé des licences à Canon, avant qu’il ne crée une co-entreprise avec Toshiba, et qui estimait que les accords ne pouvaient pas être étendus au nouveau partenaire. La justice a finalement donné raison aux compagnies asiatiques (cf. « Canon pourrait produire des écrans SED »). Quelques mois plus tard, Nano-Proprietary annonçait renoncer à toutes poursuites (cf. « Canon peut sortir des téléviseurs SED »).

Malgré ce dénouement en faveur de Canon, nous nous sommes interrogés à plusieurs reprises sur la résolution tardive de cette affaire. Canon a, en effet, pris énormément de retard par rapport aux développements de l’OLED et on se demandait à l’époque si la firme pouvait réellement sortir un produit compétitif. Il semblerait que nos craintes furent justifiées puisque Canon explique que les développements actuels ne permettent pas des écrans abordables, la firme préférant abandonner plutôt que de continuer à concurrencer une technologie déjà bien aboutie et sur le point d’inonder les marchés (cf. « La révolution AMOLED est en marche »).

L’OLED est bien seul

Le SED n’est pas complètement mort, Canon continuant le développement d’écrans pour des marchés niches, comme les outils médicaux. Néanmoins, l’annonce du gel de produits grand public signifie que l’OLED est pour le moment le seul à pouvoir remplacer les écrans LCD et Plasma de nos salons.