Accueil » Actualité » CeBIT 2006 : Samsung Q1, entre PDA et Tablet PC

CeBIT 2006 : Samsung Q1, entre PDA et Tablet PC

Samsung présentait sur son stand un produit particulièrement intéressant, et reprenant le concept de l’Origami de Microsoft, le Q1. Prenez un PDA, agrandissez le un peu (l’écran surtout), rajoutez lui à peu près toutes les fonctionnalités que peut offrir un portable et vous obtenez ledit produit.

Il a tout d’un grand

Le Q1 se présente comme une unité de 23 cm de largeur, 14 cm de hauteur et 2,6 cm d’épaisseur. Techniquement, elle intègre un écran LCD 7″ en 800 x 480. La tête pensante n’est autre qu’un Celeron M ULV cadencé à 900 MHz, le chipset est un i915 GMS avec une puce graphique GMA 900. Il comprend aussi une barrette de DDR2-400 MHz de 512 Mo et un disque dur de 1.8″ pouvant contenir pas moins de 40 Go de données. Bien sûr, ce n’est pas sur ces éléments que cet appareil se distingue mais plutôt par le compromis qu’il propose et ses usages possibles. En intégrant Windows XP édition Tablet PC, il permet globalement de faire à peu près tout ce qu’un ultra portable permet de faire, à savoir de la bureautique, de la navigation sur Internet et du divertissement léger (vidéos, jeux simples). Et pourquoi pas faire office de navigateur GPS dans la voiture, puis de lecteur multimédia une fois dans le salon pour visualiser des films ou des photos à la manière des lecteurs multimédias actuels. Nous avons par ailleurs pu lancer une interface Media Center simple. Notez que l’on retrouve au niveau des connecteurs un port VGA, un port Ethernet 10/100, deux ports USB 2.0 et un lecteur de cartes mémoires CF. Il est egalement doté du Wi-Fi b/g et du Bluetooth.

Où est le clavier ?

Evidemment, une des premières questions qui vient à l’esprit en voyant la bête est : comment écrit-on avec ? Bien qu’un clavier USB soit disponible, il faut savoir que l’écran est bien évidemment tactile. Mais le plus amusant, c’est qu’un simple bouton permet d’afficher un clavier virtuel disposé en quart de cercle sur les deux coins inférieurs de l’écran et simulant un clavier. Certes, quand on a l’habitude d’un vrai clavier avec des vraies touches, cela ne se révèle pas la manière la plus ergonomique d’écrire un rapport de 30 pages. Néanmoins, après une certaine période d’adaptation on devrait pouvoir s’accomoder assez bien de cette solution qui, il faut bien le reconnaître, est bien pratique pour celui qui voyage beaucoup et ne souhaite pas emporter un clavier supplémentaire dans sa valise.

Le poids atteint 780 g, et l’autonomie annoncée est d’environ 3h30. On parle d’une mise sur le marché en mai, à un prix qui pourrait avoisiner les 1000 €. Les PDA et autres ordinateurs ultra-portables n’ont désormais plus qu’à bien se tenir…