Accueil » Actualité » [CeBIT] Le ventilateur devient un argument

[CeBIT] Le ventilateur devient un argument

Gigabyte présente sur son stand un bon exemple de l’insupportable tendance du marketing à reprendre le moindre élément pour le transformer en argument marketing. Alors que la marque a construit l’essentiel de sa réputation sur les cartes graphiques via ses modèles à refroidissement passifs, silencieux, elle s’enorgueillit au contraire de la présence sur une carte graphique d’un « 3D active fan », devenant sa fonctionnalité phare. Les arguments avancés ? L’économie d’énergie et la protection que ce ventilateur représente ! Alors que tout à l’inverse, l’ajout d’un ventilateur provoque une élévation de la consommation (certes minime, de l’ordre de 1-3 W généralement) et un risque de panne supplémentaire. Car ce ventilateur est en effet installé sur une… GeForce 8500 GT, une carte d’entrée de gamme aux performances modestes et parfaitement capable de se satisfaire d’un modeste radiateur passif (le cas chez les autres constructeurs) !

Pour être juste, mentionnons tout de même que ce ventilateur « intelligent » présente la particularité de ne s’activer qu’en charge, une initiative qui rappelle d’ailleurs celle de MSI dans une moindre mesure et sur laquelle nous reviendrons. Mais Gigabyte n’en profite même pas pour overclocker la carte, de sorte que ce ventilateur ne présente pas l’ombre d’un intérêt.

Heureusement, nous avons également pu approcher de plus près la GeForce 9600 GT passive du constructeur, un modèle nettement plus intéressant mais dont le radiateur est réellement massif en pratique avec les ailettes qui dépassent à l’arrière du boîtier.