Accueil » Actualité » Certains jeux utilisant le drapeau des États confédérés retournent sur l’App Store

Certains jeux utilisant le drapeau des États confédérés retournent sur l’App Store

Image 1 : Certains jeux utilisant le drapeau des États confédérés retournent sur l'App StoreUltimate General: GettysburgApple a décidé d’approuver à nouveau Civil Wars: 1862 et Ultimate General: Gettysburg, deux jeux de son App Store utilisant le drapeau des États confédérés d’Amérique. La firme a jeté un pavé dans la mare lorsqu’elle a exclu ces titres de son App Store la semaine dernière dans un effort d’exclusion de tout signe historique à caractère discriminatoire. Ce désir de retirer ce drapeau de l’App Store s’inscrit dans l’actualité. Le 17 juin 2015, Dylann Roof a pris des photos avec le drapeau des États confédérés avant d’ouvrir le feu sur une église historique noire, tuant neuf personnes. Le drapeau en question est aujourd’hui un symbole des États ségrégationnistes de la guerre de Sécession et a fortiori des revendications racistes, suprémacistes et esclavagistes de cette époque. Le climat social américain continue d’ailleurs d’être tendu après qu’une citoyenne américaine, Brittany “Bree” Newsome, ait été arrêtée hier pour avoir retiré ce drapeau qui flotte devant le capitole de la Caroline du Sud qui abrite les deux membres du corps législatif et le bureau du gouverneur.

C’est dans ce climat tendu et à l’aube de la promotion de Lisa Jackson qu’Apple a décidé de frapper un grand coup en retirant toute application à caractère non éducatif utilisant ce drapeau. Or la question s’est posée de savoir si Civil War et Ultimate General: Gettysburg tombaient sous le joug de cette exemption. Ils utilisent le drapeau des États confédérés pour représenter les armées du sud dans ces jeux de stratégies s’inspirant de la guerre de Sécession. Les développeurs ont expliqué qu’après de nombreux appels téléphoniques avec les équipes d’Apple, la société a décidé d’autoriser ces jeux à nouveau sans qu’ils soient modifiés, ce qui reconnait indirectement le caractère éducatif que peut avoir un jeu vidéo. La controverse ne date pas d’hier, puisque Wolfenstein fut critiqué pour son utilisation de la croix gammée. Néanmoins, Apple étant le garant de l’App Store, il doit trouver le juste milieu, ce qui est loin d’être évident.