Accueil » Actualité » [CES 2015] Apprenez à votre cerveau à moins stresser

[CES 2015] Apprenez à votre cerveau à moins stresser

Image 1 : [CES 2015] Apprenez à votre cerveau à moins stresserDr Yohan Attal portant le casque MelomindMyBrain Technologies est une société française qui a impressionné le CES à en croire la masse de personnes qui se sont agglutinées autour de son stand. Elle présentait Melomind, un casque détectant l’activité cérébrale du sujet et une application Android qui va utiliser les résultats de l’électroencéphalogramme pour envoyer une musique personnalisée aux stress de l’individu afin de le calmer. C’est ce que l’on appelle du neurofeedback. Yohan Attal, l’un des cofondateurs de la société, nous a fait une tour guidé de son produit qui s’annonce prometteur et qui est un excellent exemple du génie français au CES. Melomind est en précommande sur le site de la société pour 299 $.

Image 2 : [CES 2015] Apprenez à votre cerveau à moins stresserUn projet intéressant qui surfe sur la vague du neurofeedback

Le casque se connecte au terminal mobile de l’utilisateur à l’aide d’une connexion Bluetooth. Notre démonstration a eu un peu de mal à se connecter, mais le logiciel est encore en phase bêta. Une fois connecté, on lance une session qui va durer entre trois et 15 minutes. La session commence par une calibration de l’appareil afin de pouvoir détecter et mesurer le niveau le stress de l’individu au moment de la session. Vu que ce niveau change constamment, il est impératif de procéder à cette calibration pour pouvoir obtenir des mesures précises. Melomind prend l’électroencéphalogramme, il décompose les données en différentes bandes spectrales et il calcule des paramètres afin d’extraire les biomarqueurs témoignant du niveau de stress de l’individu. La calibration demande une minute. Une fois qu’elle est terminée, l’application envoie une musique à l’individu qui va être adaptée aux données captées par l’EEG afin de le calmer. Nous avons demandé à M. Attal, en rigolant, si la musique devenait hard core si une personne était déjà calme au commencement de la session. Il nous a répondu que l’EEG détectera toujours un niveau de stress plus ou moins élevé.

Un projet prometteur qui pourrait guérir certaines personnes atteintes d’anxiétés

L’idée d’utiliser la musique pour calmer son stress est loin d’être nouvelle, mais contrairement aux méthodes plus traditionnelles, comme le yoga ou la méditation, Melomind offre des données scientifiques et des mesures précises de son niveau de stress et de l’impact de la musique sur son état d’esprit. C’est aussi pour cela que M. Attal explique que l’utilité de Melomind est plus apparente sur le long terme. Une seule session ne changera pas grand-chose. Par contre, des sessions répétées pourraient, selon le principe de la neuroplasticité, aider le cerveau à remanier les neurones pour qu’ils apprennent à être plus détendu et à terme, guérir les troubles liés à l’anxiété.

My Brain Technologies et Melomind sont le fruit des travaux de recherche du Dr Yohan Attal et du Dr Thibaud Dumas à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) qui se situe à l’Hôpital Pitié Salpêtrière. Les chercheurs ont déjà mené des tests dans les laboratoires de l’ICM sur une population saine et ils vont mener une deuxième phase de tests en janvier pour mesurer l’impact du produit sur des personnes qui sont aujourd’hui traitées pour de l’anxiété. Ils espèrent ainsi pouvoir guérir des individus sans avoir à passer par des médicaments.