Accueil » Actualité » [CES 2015] Resister à l’eau au CES

[CES 2015] Resister à l’eau au CES

Image 1 : [CES 2015] Resister à l'eau au CESLa machine d’Europlasma

Le CES abonde de fabricants de housses et autres appareils protégeant vos objets préférés. Deux compagnies tentent néanmoins de les rendre résistants à l’eau et à l’huile, voire imperméables. Elles ont fait de gros progrès comme le montre notre passage chez Europlasma et HZO.

Europlasma offre une solution facile et bon marché, mais qui ne résiste pas aux plongeons

Europlasma développe une technologie qui permet d’enrober des produits pour les rendre résistants à l’eau, l’humidité et la sueur. Sa technologie est utilisée par Samsung, Skullcandy et Beats, entre autres. L’industriel va placer le composant ou le produit dans un tiroir. La machine va retirer l’air pour créer un vide aussi important que possible. Elle va ensuite insérer un monomère gazeux à base de fluor qui va alors se propager dans la chambre vide et qui va interagir avec un champ électromagnétique pour obtenir un plasma. Concrètement, cela veut dire que les molécules du gaz se décomposent pour se repolymériser en s’attachant aux produits qui sont dans le tiroir afin de les enrober d’une fine couche de quelques nanomètres d’épaisseur. Le grand avantage de cette technologie est qu’elle est peu chère, rapide et versatile. Le processus ne demande que 35 à 40 minutes, ce qui ne ralentit pas beaucoup la production et les composants peut être immédiatement réintroduit sur la chaîne de production. Il est possible de facilement enrober une foule de produits, y compris des rouleaux de textile. Par contre, son inconvénient est que l’on n’atteint pas une imperméabilité. Le fabricant nous a affirmé qu’il allait présenter une nouvelle technologie au MWC qui sera destinée au smartphone et qui devrait les rendre encore plus résistants à l’eau.

Image 2 : [CES 2015] Resister à l'eau au CESUn iPhone submergé protégé par HZOHZO offre une protection nettement plus impressionnante, mais elle a un coût plus important

L’autre technologie en présentation au CES 2015 provient de HZO. La démonstration est plus impressionnante puisqu’il montrait un téléviseur en fonctionnement complètement submergé dans un aquarium. Le processus industriel est aussi très différent, puisqu’il utilise un système de dépôt chimique en phase vapeur d’un polymère organique à base de carbure. Comparativement à la technologie d’Europlasma, le système de HZO permet une immersion totale. Le grand inconvénient est que l’enrobage est beaucoup moins versatile puisqu’il est limité à l’électronique. Le processus coûte aussi beaucoup plus cher et demande beaucoup plus de temps. En effet, HZO demande à voir les designs avant de traiter le produit afin d’offrir des améliorations qui vont rendre l’ensemble imperméable. Il va par exemple suggérer de changer un bouton. Or, beaucoup d’industriels sont réticents à l’idée de montrer leurs designs à une compagnie externes et d’autres n’acceptent même pas de changements. Nike a fait appel à leurs services pour son FuelBand et Deutsche Telekom a protégé sa liseuse avec sa technologie. Néanmoins, on a du mal à penser que l’ensemble de l’industrie va passer par HZO pour valider ses designs. Le processus de dépôt prend aussi nettement plus de temps puisque l’on parle d’une étape qui demande entre 3 et 5 heures en fonction de l’épaisseur de l’enrobage que l’on cherche à atteindre. Cela a donc un impact nettement plus conséquent sur la production. 

Image 3 : [CES 2015] Resister à l'eau au CES Image 4 : [CES 2015] Resister à l'eau au CES