Accueil » Actualité » [CES 2015] Une console portable à l’effet 3D stéréoscopique convaincant

[CES 2015] Une console portable à l’effet 3D stéréoscopique convaincant

Image 1 : [CES 2015] Une console portable à l'effet 3D stéréoscopique convaincantLa W3D de SnailSnail, une entreprise chinoise a montré une console portable, la W3D, qui se distingue par l’utilisation d’une technologie offrant une image stéréoscopique sans qu’il y ait besoin de porter de lunettes. Elle utilise une technologie intéressante et prometteuse reposant sur ce que le constructeur nous a décrit comme des lentilles liquides. Contrairement à la barrière de parallaxe classique que l’on trouve sur la Nintendo 3DS par exemple, Snail nous a expliqué qu’il utilisait des petites cellules liquides par lesquelles va traverser la lumière. Le fabricant a néanmoins refusé de nous dire le matériau exact qu’il utilisait. Un capteur détecte la position des yeux. Il utilise un filtre infrarouge pour pouvoir le faire même dans le noir. En fonction de la position des yeux, un courant va être appliqué sur la lentille qui va changer de forme pour desservir l’oeil droit ou l’oeil gauche.

Le premier avantage de ce système est qu’il laisserait passer plus de lumière, selon le constructeur. Le second serait qu’il offrirait de meilleurs angles de vision. Nous avons pu prendre la console en main pendant quelques instants pour nous faire un premier avis. En ce qui concerne la luminosité, nous avons été impressionnés. Il est vrai que lors de la lecture d’un film sur l’appareil, l’image 3D était très brillante. Elle était aussi très nette, parce que ce système élimine beaucoup l’effet crosstalk si présent avec les barrières de parallaxe. Le crosstalk est un effet qui se manifeste lorsque l’oeil gauche voit ce qui est censé être vu par l’oeil droit et vice versa, ce qui donne au final des images floues, des effets de ghosting et crée une expérience inconfortable à long terme. En ce qui concerne les angles de vision, nous sommes beaucoup moins convaincus. Il est vrai qu’ils sont un peu meilleurs que sur une Nintendo 3DS, mais le capteur des yeux de l’utilisateur reste très limité. En fait, il est surtout là pour ne pas casser l’effet stéréoscopique lorsque l’utilisateur bouge légèrement sa tête lorsqu’il regarde l’écran, ce qui arrive naturellement. Par contre, il n’est pas fait pour que des personnes autour de soi profitent de l’effet 3D.

Image 2 : [CES 2015] Une console portable à l'effet 3D stéréoscopique convaincantL’Obox

Obox et W3D privilégient la stéréoscopie

La W3D en elle-même est assez classique. Elle embarque un SoC Mediatek MTK6592 à huit cores utilisant une fréquence non divulguée. Elle dispose de 2 Go de RAM, 16 Go de stockage, un slot micro SDXC pour des cartes de 64 Go au mieux, un écran de 5,5 pouces d’une définition de 1080p et une batterie de 4 000 mAh.

Snail est aussi un fabricant de consoles de salon et il a présenté l’Obox, une machine classique tournant sous Android 4.4. Elle intègre un SoC quad core K1 TD575D à 2,2 GHz ou 2 GHz suivant les versions, 4 Go de RAM et 4 Go d’espace disque. C’est peu, mais l’utilisateur peut installer lui-même un disque dur de SATA de 2,5 pouces ou 3,5 pouces. La grande particularité de la console, en plus de faire tourner beaucoup de jeux Android, est d’offrir une image stéréoscopique. Néanmoins, il faut porter des lunettes pour en profiter. Durant nos tests, nous avons trouvé le concept intéressant, mais assez classique comparativement à ce qui se fait déjà dans le milieu du divertissement.

Il faut enfin savoir que Snail est aussi un éditeur de jeux vidéo avec son propre moteur graphique. Ses consoles sont donc aussi un moyen de promouvoir ses titres. Obox et la W3D arriveront à la fin janvier. Il n’y a pas de prix et pour l’instant, Snail se limitera au marché chinois.