Accueil » Actualité » [CES] Étrange : Steve Ballmer à la conférence Qualcomm

[CES] Étrange : Steve Ballmer à la conférence Qualcomm

Image 1 : [CES] Étrange : Steve Ballmer à la conférence QualcommSteve Ballmer à la conférence Qualcomm (source : The Verge)

À la grande surprise de tous, Steve Ballmer vient de monter sur la scène de la conférence de presse Qualcomm pour présenter des terminaux Windows Phone 8 et Windows RT. Pour votre humble rédacteur qui a couvert son premier CES en 2007 en commençant par une conférence donnée par M. Ballmer et Bill Gates (cf. « CES 2007 : Keynote Bill Gates : Welcome Bill Gates »), c’est un moment historique étrange plein de malaises.

Steve Ballmer s’est retiré du CES pour y participer en tant que simple invité ?

Cette année est symbolique, car c’est la première où Microsoft est absent du CES et l’une des rares où il n’ouvre pas ce célèbre salon dédié à l’électronique grand public. Le choix de Steve Ballmer de monter sur scène alors qu’il avait annoncé il y a plus d’un an se retirer de cet événement (cf. « Microsoft se retire complètement du CES » ) est étrange et difficile à justifier. Craint-il d’être oublié par la presse ? Son bref passage aux allures de vendeurs d’encyclopédies était-il si nécessaire ? A-t-il tellement besoin des faveurs de Qualcomm ? Quoi qu’il en soit, sa prestation fut assez drôle.

Microsoft dans l’ombre de Qualcomm et loin du coeur d’Intel

Étant l’invité de Qualcomm, il n’a pas parlé une seule fois de Surface, son projet dans lequel il s’est tant investi, uniquement parce qu’il tourne sur un Tegra 3 de NVIDIA, le concurrent de Qualcomm. Il n’a pas non plus mentionné Intel, son grand partenaire de toujours ou les Ultrabook, ni même les PC. Il n’a même pas participé à la conférence du père des Atom qui s’est déroulée quelques heures auparavant et Intel n’a pas daigné mentionner le Surface Pro (cf. « Intel parle Lexington, Bay Trail et Ivy Bridge 7W ») alors qu’il fabrique une puce pour la tablette. M. Ballmer a seulement montré deux smartphones déjà connus et jugés anciens comparativement à toutes les nouveautés présentées au salon, le Lumia 920 et le HTC 8X.

Que les choses ont changé depuis 2007. Microsoft n’est plus la star du CES qui ouvre le bal et occupe tout un étage du Convention Center où se tient les festivités. C’est un petit invité parmi d’autres, muselé et contrôlé par Qualcomm qui mène la danse. Moi, de mon temps…