Accueil » Actualité » [CES] Faire du backup sans cliquer ?

[CES] Faire du backup sans cliquer ?

Image 1 : [CES] Faire du backup sans cliquer ?

ClickFree propose une solution de backup intégré dans une clé USB.

Comment ça marche

Il suffit de brancher son périphérique USB sur le ClickFree (de préférence un disque dur externe d’une capacité suffisante) et de brancher le ClikFree sur l’ordinateur. Un logiciel intégré s’exécute automatiquement, cherche vos photo, fichiers multimédias et vos documents, pour les sauvegarder sur le support de stockage. Le logiciel permet aussi de cataloguer vos photos pour les envoyer par email ou les uploader sur des sites comme Facebook or MySpace.

Concurrence

En soit, cette solution de stockage n’a rien de très originale, si ce n’est qu’elle ne demande pas de CD d’installation. Par contre, elle demande plusieurs clics de souris et le nom est donc pour le moins trompeur.

On regrette aussi que cette solution ne permette pas la création d’une image complète du disque ce qui aurait été plus avantageux qu’une sauvegarde banale des fichiers importants. Bref, on a du mal à avaler le prix de 60 $ pour un produit qui manque cruellement de fonctionnalités intéressantes. Certes il est possible de l’utiliser avec plusieurs disques, mais au final, n’importe qui peut faire un copier-coller gratuit de ses fichiers sur plusieurs supports. Tant les possesseurs de système Windows ou Mac devraient trouver leur bonheur ailleurs.

CES pauvre en nouveauté ?

Nous avons néanmoins tenu a parler de ce produit, car il est emblématique des produits que l’on trouve de plus en plus dans les salons de type CES ou Macworld. La liste des périphériques « m’as-tu-vu », des produits « moi aussi » ou des objets « fallait montrer quelque chose » s’allonge chaque année et on comprend que de plus en plus de sociétés dénigrent ce genre d’évènement au profit de rencontre plus privée. L’abandon du Macworld par Apple en est le meilleur exemple (cf. « Apple abandonne le Macworld »).

Si nos premières impressions sont donc pessimistes, nous ne vendrons pas la peau du CES avant de l’avoir terminé, mais force est de constater que c’est souvent ce manque d’innovation qui ressuscite l’éternel débat qui consiste à savoir quand tel ou tel salon disparaîtra. On remarque néanmoins que de plus en plus, le débat se concentre sur la date de mises à mort de ces évènements plutôt que le procès portant sur leur survie.