Accueil » Actualité » Cette caméra est alimentée par les images qu’elle capture

Cette caméra est alimentée par les images qu’elle capture

Image 1 : Cette caméra est alimentée par les images qu'elle captureLe prototype CAVE complet

Malgré nombre de vidéos essayant de prouver le contraire, le mouvement perpétuel n’est pas possible. À première vue, pourtant, le capteur photo CAVE inventée à l’université de Columbia s’en rapproche grandement. Il est alimenté par la lumière qu’il capte pendant l’enregistrement de chaque image et ne nécessite donc aucun apport d’énergie externe.

Pour obtenir ce résultat, les chercheurs ont revu l’architecture du capteur. Classiquement, les photodiodes de chaque pixel sont en permanence maintenues en tension même lorsque le capteur n’est pas illuminé. Sur le CAVE, le mode de fonctionnement est inversé, les diodes sont au repos dans l’obscurité. Dès qu’elles sont illuminées, elles génèrent un courant électrique proportionnel à l’intensité lumineuse. Celui-ci est d’abord utilisé pour « lire » l’image et l’enregistrer, puis il recharge un supercondensateur. La charge ainsi stockée permet d’alimenter le microcontrôleur et la mémoire pendant l’enregistrement de la photo suivante, etc.

Image 2 : Cette caméra est alimentée par les images qu'elle captureLe capteur seul.

Le prototype fabriqué par l’équipe de Columbia n’est absolument pas prêt pour une commercialisation. Il ne compte que 1200 photodiodes, et fournit donc des images noir et blanc en 30×40 pixels. Mais, pourvu que la luminosité ambiante soit supérieure à 300 cd/m2 (ce qui correspond à une pièce bien éclairée), il est totalement autonome et peut capturer 1 image par seconde indéfiniment. 

Les chercheurs pensent que leur idée pourrait être miniaturisée et adaptée aux capteurs de plusieurs millions de pixels que l’on trouve dans les caméras et appareils photo numériques modernes. De quoi créer des caméras de surveillance autonomes ou améliorer l’autonomie des smartphones ?