Accueil » Actualité » Chérie y a quoi sur Google TV ce soir ?

Chérie y a quoi sur Google TV ce soir ?

Google fête aujourd’hui ses sept ans et annonce disposer d’une base de référencement trois fois supérieure à celle de ses concurrents et mille fois plus grande que lors de son lancement.

Selon les médias, celui-ci pourrait faire plier Microsoft et rayer Yahoo de la carte. Mais le géant américain ne s’arrête pas en si bon chemin et après s’être illustré en archéologue avec Google Earth et en communication avec Google Talk, de nombreuses rumeurs planaient autour de «Google TV».

Un épisode loupé = un épisode téléchargé

Nous en savons aujourd’hui un peu plus sur ce service lancé en même temps que la nouvelle série américaine de Chris Rock «Everybody Hates Chris» (les connaisseurs auront remarqué l’ironie du titre qui prend à contre-pied la série «Everybody Loves Raymond»). Google souhaite proposer aux internautes de pouvoir voir en streaming les programmes qu’ils auraient manqués lors de leurs diffusions sur les chaînes de télévision. Ainsi, Google obtint un partenariat avec la chaîne UPN, qui diffuse la nouvelle série, afin que le moteur de recherche (qui fait aujourd’hui plus que ça) puisse diffuser l’épisode de la semaine, du lundi au jeudi, jour de la diffusion d’un nouvel épisode.

Vous ne regarderez plus la télévision comme avant

Google souhaite donc révolutionner l’approche que les internautes ont vis-à-vis de la télévision, puisqu’il souhaite que son service vidéo ne soit pas seulement une collection de vidéos amateurs ou professionnelles postées sur le net, mais aussi un service complémentaire aux chaînes de télévision. D'ailleurs le géant vient d'introduire un système qui permet de lire les vidéos, sous Windows, Linux et Mac OS, sans avoir besoin de lecteur installé sur son ordinateur, puisque cela se passe directement sur le site de Google vidéo. L’un des hauts responsable de la section vidéo chez Google, Peter Chane, affirme que son département «continue d’explorer de nouvelles idées sur la manière de diffuser un contenu aux utilisateurs» et précise que ce nouveau service est toujours en version bêta. L’expérience que tente Google avec «Everybody Hates Chris» leur permettra de mesurer la popularité de leur nouveau concept et remédier aux problèmes qui vont survenir durant cette phase expérimentale.

Larry Kramer, président chez CBS et superviseur du marché entre Google et UPN affirme que «nous devrions voir de plus en plus de série [rediffusées] sur Internet, surtout celles qui appartiennent aux chaînes convaincues que cela peut aider la série [dans son développement]». En attendant, vous pouvez visiter le site de dédié à la redifusion de «Everybody Hates Chris», qui connaît néanmoins quelques difficultés.