Accueil » Actualité » Chipset Serie 9 : bien peu de nouveautés chez Intel

Chipset Serie 9 : bien peu de nouveautés chez Intel

Intel a annoncé ses nouveaux chipsets, en même temps que les processeurs Haswell Refresh. Les chipsets de la série 9 diffèrent assez peu des modèles de la série 8 : les H97 et Z97 disposent des mêmes fonctions que les Z87 et H87.

Support du M.2

On a donc toujours les mêmes limites au niveau des connecteurs : Intel utilise la technologie qu’il appelle I/O Flexibility, qui permet de configurer USB 3.0, PCI-Express 2.0 et SATA 6 gigabits/s en fonction des machines. C’est assez simple : l’addition de chaque type de connecteur ne peut pas dépasser 18 et on a entre 4 et 6 ports USB 3.0, 6 et 8 lignes PCI-Express 2.0 et 4 et 6 connecteurs SATA 6 gigabits/s.

Image 1 : Chipset Serie 9 : bien peu de nouveautés chez IntelM.2

C’est important pour un point : les chipsets supportent maintenant les SSD PCI-Express en M.2, un connecteur dédié à la base aux ordinateurs portables. Avec les chipsets H97 et Z97, Intel supporte donc officiellement les SSD PCI-Express, sur deux lignes PCI-Express 2.0, soit 1 Go/s. Cette nouveauté n’en est pas vraiment une : les SSD PCI-Express en M.2 (ou équivalent, chez Apple) existent déjà et certains appareils ont même des interfaces PCI-Express x4, ce qui permet d’atteindre 2 Go/s en théorie. Le support officiel par Intel permet d’être certain d’obtenir une implémentation standard, mais ça reste possible sur d’autres chipsets.

Attention aussi à une chose : le connecteur M.2 existe en plusieurs tailles et peut utiliser du SATA 6 gigabits/s, ce qui fait que tous les SSD en barrettes ne seront pas nécessairement compatibles avec toutes les cartes mères.

Des chipsets compatibles Android

Une des nouveautés, qui nécessite un processeur compatible, c’est la technologie Device Protection Technology. Déjà implémentée dans certains Atom, cette technologie vise prioritairement Android et permet d’éviter la modification du système sur une tablette ou un smartphone. L’idée est donc de bloquer, au niveau du chipset, l’installation d’une ROM alternative sur un appareil. Bien évidemment, si cette protection est dédiée à Android, rien n’empêche un constructeur de l’utiliser pour empêcher l’installation d’un autre système d’exploitation que celui qui est installé.

Image 2 : Chipset Serie 9 : bien peu de nouveautés chez IntelProtection de la ROM

À noter tout de même que les chipsets de la série 9 sont obligatoires pour profiter de la prochaine génération de processeurs dédiés à l’overclocking.